Camille Lacourt : "Avec les filles, j'ai galéré"

Camille Lacourt : "Avec les filles, j'ai galéré"
Camille Lacourt.

Roxane Centola

Les fans de natation n'ont d'yeux que pour lui : Camille Lacourt. Beau gosse des bassins, celui qui accumule les médailles n'a pourtant pas toujours été un sex-symbol. Dans les pages du Parisien, la nageur avoue même qu'adolescent, il souffrait de quelques complexes... Incroyable, mais vrai !

"Les médias m'ont mis très vite cette étiquette [de beau gosse ndlr]. Maintenant, elle est assez dure à enlever. Est-ce que j'y fais attention ? Non, pas vraiment", confiait Camille Lacourt lors d'un récent entretien à L'Equipe. La tête sur les épaules, il précise même : "Cela me fait sourire. Je l'ai beaucoup dit : j'étais bien moins sexy avant de gagner".

Pourtant, Camille Lacourt ne s'est pas toujours vu comme un beau gosse, loin de là. Dans Le Parisien, celui qui est désormais marié et père de famille, avoue qu'il n'a pas toujours eu un tel succès avec les filles : "J'étais maigre, raconte-t-il. De 16 à 19 ans, c'était un peu compliqué avec les filles, j'ai galéré". Des complexes qui se sont transformés lorsqu'il a commencé à gagner plusieurs compétitions. Car de jeune homme à la carrure fine, il devient le bellâtre qui doit tout à son physique : "Ce qui me fait un peu rire jaune, c'est quand on dit de moi : à part sa belle gueule, il n'a rien. J'ai eu beaucoup de chance grâce à ma gueule, mais ce qui m'est arrivé, je le dois d'abord à mes résultats".

Actuellement aux championnats du monde de natation de Kazan, Camille Lacourt prouve une fois de plus à ses détracteurs qu'ils ont tort ! Il est d'ailleurs reparti avec la médaille d'argent et le titre de vice-champion du monde du 100m dos. Il est en effet arrivé derrière l'Australien Mitchell Larkin, et a frôlé l'or à quelques secondes près (52''48 contre 52''40).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU