Catherine Deneuve revient sur le drame de sa vie

Catherine Deneuve revient sur le drame de sa vie
Catherine Deneuve sur le photocall du Cinema For Peace 2017 au à Berlin, le 12 février 2017.

Fabien Gallet

Perdre un être cher est l'une des étapes les plus difficiles de l'existence. Catherine Deneuve le sait, elle qui a dû faire face au décès de sa soeur, Françoise Dorléac, il y a 50 ans.

En juin 2017, cela fera cinq décennies que l'actrice Françoise Dorléac est décédée. Cette dernière a laissé derrière elle sa petite soeur, Catherine Deneuve, avec qui elle venait de tourner "Les Demoiselles de Rochefort". Un drame pour la jeune femme alors âgée de 23 ans. Si les années ont passé, la douleur, elle, reste présente ainsi que l'a confié la comédienne, actuellement à l'affiche de "Sage femme", dans l'édition d'avril du magazine Psychologies.

La mort, "un sujet tabou"

Vingt ans après avoir parlé pour la première fois de la mort de sa soeur dans le documentaire "Elle s'appelait Françoise", Catherine Deneuve a expliqué cette attente avant de crever l'abcès. "C'était un sujet tabou dans ma famille", a-t-elle confié. Et de poursuivre : "Le jour de sa mort, une chape de plomb s'est abattue sur nous, et parler d'elle est devenu impossible, malheureusement. (...). C'est vrai que j'aurais pu le faire avant... Il faut croire que je n'étais pas prête."

Catherine Deneuve aura finalement brisé le tabou. "Vous ne savez pas pourquoi un jour il devient possible de parler, c'est comme ça. J'ai pensé aussi à tous ceux qui vivent le deuil d'un enfant, d'un frère, une soeur... J'ai ressenti le besoin de faire savoir l'arrachement que cela représente", a-t-elle précisé. Néanmoins, parler du drame ne l'a pas aidé personnellement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.