Catherine Laborde fait ses adieux : l'émouvant hommage de sa fille

Chargement en cours
Catherine Laborde assiste à la conférence de presse Delacre by Bensimon à Paris, le 23 juin 2016.
Catherine Laborde assiste à la conférence de presse Delacre by Bensimon à Paris, le 23 juin 2016.
1/2
© Abaca, Aurore Maréchal

Fabien Gallet

Près de trente ans après son premier bulletin météo, Catherine Laborde a décidé de prendre sa retraite. La présentatrice de TF1 en a fait l'annonce dimanche 1er janvier 2017, surprenant des millions de téléspectateurs. Sa fille, Gabrièle, a tenu à lui rendre hommage.

Catherine Laborde a tiré sa révérence après 28 ans passés devant les caméras de TF1 à faire la pluie et le beau temps. Dimanche 1er janvier 2017, la miss météo la plus emblématique du PAF a fait ses adieux, non sans émotion, aux téléspectateurs qui lui ont toujours été fidèles. "Je m'en vais, je pars avec le froid, avec le temps mais aussi avec ces souvenirs que vous m'avez donnés au fil des années", a-t-elle déclaré avant d'ajouter : "Je vous emporte avec moi. Vous m'oublierez. Moi non. Je vous aime."

Une annonce inattendue qui a valu à la journaliste de 65 ans une pluie d'hommages de la part de nombreux admirateurs et de collègues sur les réseaux sociaux, notamment Nikos Aliagas, Arthur, Faustine Bollaert, Jean-Pierre Foucault ou encore Sébastien Folin. Mais s'il y a bien une déclaration qui s'est démarquée, c'est bien celle de sa fille, Gabrièle, née de son idylle avec Thomas Stern. Cette dernière a souhaité lui dédier un message des plus touchants, au lendemain de ces adieux déchirants.

Un métier fait avec "passion et élégance"

C'est sur Instagram que la jeune femme a laissé parler son coeur, en légende d'une photo du "premier bulletin" de sa mère, en juillet 1988. "Je me souviens de tout. De tes années de réveil avant l'aube quand les météos du matin étaient encore en direct, AVEC la disparition répétée de mes Nike parce que c'était 'beaucoup plus confortable'. De tes journées rythmées par le détour matinal à Météo France pour 'ne rien manquer'. De ta rigueur intellectuelle et de ta fidélité à Alain (Gillot-Pétré, ndlr) qui t'a 'passé le virus'", a écrit Gabrièle Laborde.

La jeune femme s'est également souvenue de la "patience et de (la) gentillesse infinie" de sa mère "à tous les énièmes 'Alors Madame météo, quel temps fera-t-il demain ?'" Elle n'a pas non plus oublié son "intelligence face aux clichés et à la misogynie" ou encore son "entêtement à expliquer le réchauffement climatique". Et la nièce de Françoise Laborde de conclure : "Tu as laissé ce métier te choisir et tu l'as toujours fait avec une grande passion et élégance. Ce fut ta signature."

Désormais, c'est un repos bien mérité qui attend Catherine Laborde. "J'aime beaucoup ne rien faire, je suis plutôt contemplative et ce sont des qualités qui ne sont pas faites pour une vie très active", a-t-elle d'ailleurs expliqué au micro de RTL. Mais elle ne compte pas rester inactive pour autant et voir son futur sur les planches ! "On a monté l'année dernière avec Philippe Lelièvre Les Fables de La Fontaine. On a joué cela à Avignon mais maintenant, j'ai envie de le jouer pour de bon", a-t-elle conclu.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU