Céline Dion : comment elle a annoncé le décès de René à ses enfants de 5 ans

Chargement en cours
Céline Dion pose à l'Elysée après avoir reçu la Légion d'Honneur des mains de Nicolas Sarkozy, le 22 mai 2008.
Céline Dion pose à l'Elysée après avoir reçu la Légion d'Honneur des mains de Nicolas Sarkozy, le 22 mai 2008.
1/2
© Abaca, Taamallah-Mousse

Fabien Gallet

Quatre mois après le décès de René Angélil, Céline Dion sort du silence. La chanteuse multiplie les interviews et revient sur ce jour tragique où elle a perdu son manager et l'homme de sa vie. Malgré la douleur, l'interprète de My Heart Will Go On s'est confiée aux magazines People et Paris Match et répondra bientôt aux questions de Stéphane Rotenberg sur M6.

Céline Dion tient aujourd'hui à retrouver ses fans sur scène. Une sorte d'exutoire pour celle qui a vu sa moitié succomber à un cancer à 73 ans. Dans les colonnes de Paris Match, elle revient sur cette triste date du 14 janvier 2016. "René voulait mourir dans mes bras, mais, hélas, je chantais ce soir-là, déplore la chanteuse. Normalement, après mon spectacle, quand il avait pris ses médicaments tard, je passais l'embrasser, le border, et il s'endormait. Ce soir-là, je n'ai pas voulu le réveiller". Ce n'est donc pas elle qui le retrouvera, mais l'infirmière : "Affolée, elle est venue me chercher. Je suis entrée dans la chambre. J'ai fermé la porte derrière moi et j'ai appelé le médecin, que j'ai dû réconforter : 'René ne souffre plus, c'est mieux ainsi'".

Avec une force et un courage hors pair, Céline Dion a "prévenu René-Charles". "Il a préféré garder une belle image de son papa vivant", précise-t-elle avant de poursuivre : "Puis j'ai attendu le légiste. Il y a trois ans, René m'avait offert une peluche avec un gros coeur rouge, que j'ai placée sous sa tête. Je lui ai mis son peignoir et lui ai parlé longuement : 'Je vais bien, pars en paix, cela suffit de souffrir.' Je lui ai dit de ne pas s'inquiéter pour les enfants".

D'ailleurs dans les pages du magazine People, l'interprète de S'il suffisait d'aimer explique comment elle a annoncé le décès de leur papa, à ses jumeaux Nelson et Eddy. "Papa est parti là-haut", leur a-t-elle glissé en s'aidant d'un film d'animation signé Disney, Là-Haut, dans lequel un octogénaire voyage dans une maison attachée à des centaines de ballons. "Je ne voulais pas qu'ils fassent le lien entre le décès et les docteurs. Je ne voulais pas qu'ils aient peur", raconte-t-elle, précisant au passage qu'avoir géré le deuil de ses deux garçons de 5 ans est "la chose dont (elle est) le plus fière". La maman de 48 ans tient en effet à protéger ses enfants en répondant elle-même "à toutes les questions ayant attrait à leur père". Et de conclure : "Parfois, on envoie des ballons avec des messages pour papa".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU