Ces aliments que la famille royale n'a pas le droit de manger

Ces aliments que la famille royale n'a pas le droit de manger
La famille royale d'Angleterre assiste à la parade Trooping the colour à Londres, le 17 juin 2017.

Fabien Gallet

Impossible de passer à côté du protocole pour la famille royale. Un ensemble de règles et de conventions s'applique en effet jusque dans l'assiette !

Le régime alimentaire des membres de la famille royale est strict. D'après les informations du quotidien britannique The Sun, "des précautions existent pour éviter tout type de problèmes qui pourraient venir entraver leurs emplois du temps". Ainsi, Elizabeth II, le prince William ou son épouse Kate Middleton, ne peuvent pas manger tout ce qu'ils désirent. Cela commence par les fruits de mer. Une interdiction de longue date qui permet d'éviter les risques d'intoxication. Pour la même raison, il leur est proscrit de consommer de la viande saignante. Enfin, impossible de se délecter de "plats exotiques" ou de boire de "l'eau du robinet", notamment à l'étranger.

Elizabeth II a toujours le dernier mot

Outre ces interdictions, les cuisiniers qui oeuvrent à Buckingham et au gré des divers déplacements de la reine doivent faire avec les goûts de Sa Majesté. "Nous ne pouvons jamais servir de plats avec de l'ail, ou trop d'oignons", révélait ainsi Darren McGrady, ex-chef de la famille royale, dans une interview accordée à Recipes Plus en 2015.

Elizabeth II aurait ainsi de nombreux prérequis. "Vous pouvez donner à la reine des fraises tous les jours pendant l'été au château de Balmoral, elle ne dira rien. Mais essayez de mettre des fraises dans le menu en janvier et elle l'effacera, disant qu'il est hors de question qu'elle mange des fraises génétiquement modifiées", s'amusait le chef.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU