Ces stars qui menacent de quitter les USA en cas de victoire de Trump

Chargement en cours
Donald Trump lors d'un discours destiné à ses supporters, à Terre Haute en Indiana, le 1er mai 2016.
Donald Trump lors d'un discours destiné à ses supporters, à Terre Haute en Indiana, le 1er mai 2016.
1/3
© Abaca, Polich Frank/UPI
A lire aussi

Hélène Garçon

Donald Trump a beau avoir remporté de nombreux États lors des primaires républicaines, il n'empêche que le candidat à l'investiture pour les prochaines présidentielles américaines est loin d'avoir conquis le coeur de toutes les célébrités du pays. Alors que l'actuel président, Barack Obama lui dédicaçait une punchline dans son dernier discours lors du dîner des correspondants, certaines stars américaines ne voient pas l'ascension de l'homme politique d'un bon oeil et se disent même prêtes à quitter le pays si jamais il venait à prendre les rênes de la Maison-Blanche.

La liste des futurs expatriés ne cesse de s'allonger. La dernière en date est Lena Dunham, la réalisatrice et actrice de la série Girls, qui a annoncé qu'elle déménagerait au Canada si jamais Donald Trump venait à être élu. "Je connais un endroit charmant à Vancouver, je pourrais travailler de là-bas, a déclaré l'actrice, par ailleurs fervente supportrice d'Hillary Clinton, lors des Matrix Awards qui ont eu lieu le 25 avril dernier. "Je sais que de nombreuses personnes ont menacé de le faire (quitter le pays), mais je vais vraiment le faire", a-t-elle prévenu.

Une menace qui fait écho à de nombreuses plaintes, dont celle de Miley Cyrus qui a choisi d'extérioriser sa peine sur Instagram. Sous une photo où elle apparaît en larmes, l'ancienne recrue de Disney commente : "Donald Trump, tu n'es pas mon Dieu. Peu importe à quel point tu penses l'être". "Honnêtement, ça me fait ch***, mais je partirai si c'est ça mon président ! Je ne dis pas des choses que je n'ai pas l'intention de faire !", a-t-elle ensuite légendé.

La chanteuse Cher a également menacé, sur son compte Twitter, de partir... sur "Jupiter" si jamais Donald Trump venait à être président, tout comme le présentateur du célèbre Daily Show, Jon Stewart, qui aimerait partir loin de notre planète "devenue folle". Whoopi Goldberg, sensible à la cause des immigrants, prendrait peut-être aussi la poudre d'escampette ainsi qu'elle l'a évoqué lors de l'émission The View : "D'un seul coup, maintenant ça devient 'Pas eux !'. Je ne veux pas que cela soit les Etats Unis. Peut-être qu'il est temps pour moi d'aller ailleurs". Une idée partagée par Samuel L. Jackson, acteur star de plusieurs films de Quentin Tarantino qui a déclaré à Jimmy Kimmel : "Si cet enfoiré devient président, je bouge mon c*l de black en Amérique du Sud !". Voilà qui est dit.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU