Charlotte Gaccio : "Je suis tellement bien dans ma peau"

Charlotte Gaccio : "Je suis tellement bien dans ma peau"
Charlotte Gaccio
A lire aussi

Fabien Gallet

Au théâtre dans la comédie baptisée Enorme, Charlotte Gaccio interprète Hélène, une femme drôle, sexy et "ronde". Elle y fait le tour d'un sujet parfois sensible, le physique et le regard de certains sur les personnes qui ont des formes. À cette occasion, la fille de Michèle Bernier et Bruno Gaccio est revenue sur ce rôle atypique et ce sujet qui lui est cher, dans une interview accordée à Paris Match.

Un rôle qui n'a pas été facile à aborder au premier abord selon la jeune femme de 28 ans. Et pour cause, elle incarne une femme cible de propos parfois odieux. "La première lecture du texte a été extrêmement difficile car j'ai tout pris personnellement, confie la comédienne. Comme une attaque. Je m'imaginais mal parler de ce thème pendant une heure trente".

Pourtant elle a finalement accepté le rôle, expliquant avoir "découvert un angle différent à la pièce", grâce à ses proches, "celui de la lâcheté et le manque de bravoure des hommes en général". Un challenge relevé haut la main. "Il fallait que je me prépare psychologiquement à entendre ces mots (violents) chaque soir. Histoire de ne pas me jeter par la fenêtre après chaque représentation !", plaisante l'artiste.

Et pour cause, aujourd'hui ronde et fière de l'être, Charlotte Gaccio n'a pas toujours été à l'aise avec son corps. "J'ai appris à l'aimer. Je suis avec le même homme depuis mes 14 ans et il m'a aidée à être en harmonie et en sérénité totale avec mon corps". C'est sans compter l'aide de ses proches. "Ma mère a passé une bonne partie de sa vie au régime. On s'est aidées mutuellement à s'accepter. J'ai lâché prise très tôt par peur d'être malheureuse et frustrée toute ma vie", ajoute la jeune femme qui ne cache pas avoir dû faire face aux critiques sur son physique. "Toutes les remarques que l'on entend dans cette pièce, on me les a balancées. A l'école, dans la rue, sur les réseaux sociaux". Des critiques qui l'ont blessée, ne comprenant pas "cette méchanceté gratuite". Néanmoins, elle reste fière. "Je suis tellement bien dans ma peau que j'oublie que mon corps n'a pas la forme habituelle", conclut-elle.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU