Charlotte Gainsbourg évoque l'héritage de son père : "Un flou total"

Charlotte Gainsbourg évoque l'héritage de son père : "Un flou total"
Charlotte Gainsbourg à l'avant-première du film "La Promesse de l'aube" au cinéma Gaumont-Opéra à Paris, le 12 décembre 2017.

Fabien Gallet

À l'occasion de la date anniversaire de Serge Gainsbourg (90 ans), la chanteuse s'est exprimée auprès du Parisien sur l'héritage de son père qui, contrairement à celui de Johnny Hallyday, n'a pas été source de conflits.

De son père, elle n'a pas seulement hérité de magnifiques titres (Lemon Incest, Charlotte For Ever...) ou d'un talent naturel pour la musique. La brune de 46 ans a également récupéré une partie du patrimoine du défunt chanteur. "C'était très douloureux au départ, comme ça l'est toujours dans toutes les familles", a expliqué Charlotte Gainsbourg ce lundi 9 avril 2018 au Parisien, avant d'ajouter : "Les réunions chez le notaire (...), c'était franchement horrible."

"On n'a pas eu d'embrouille"

Plus de 25 ans après le décès de l'interprète de La Javanaise, sa fille garde un mauvais souvenir de cette question d'héritage. "Mon père nous a laissés dans un flou total. C'est ce qu'il voulait : après moi le déluge. Et c'était le cas, on ne savait pas ce qu'il fallait faire", s'est souvenue celle qui avait à l'époque 19 ans, ajoutant : "Et on avait des demandes qui venaient de partout..." Heureusement, elle et ses frères et soeurs (Paul, Natacha et Lulu) ont pu compter sur les conseils du directeur artistique de Serge Gainsbourg, Philippe Lerichomme, notamment pour gérer le droit moral.

Pour le reste, Charlotte Gainsbourg explique que la fratrie "s'est débrouillée". "On a tout partagé (...) Chacun a fait ce qu'il voulait et on n'a pas eu d'embrouille. Moi, j'ai voulu racheter la maison rue de Verneuil. Les autres n'avaient pas envie et on peut les comprendre." Aujourd'hui, cette maison, la fille de l'homme à la tête de chou souhaite en faire un musée. "Je fais tout pour. Mais j'ai besoin d'aide, car je ne peux et ne veux pas le faire seule", a-t-elle admis.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.