Charlotte Gainsbourg n'a "jamais réussi à faire le deuil" de son père

Charlotte Gainsbourg n'a "jamais réussi à faire le deuil" de son père
Charlotte Gainsbourg à la première de "Independence Day : Resurgence" à Hollywood, le 20 juin 2016.

Fabien Gallet

Voilà plus de 26 ans que Serge Gainsbourg est décédé. Pour autant, sa mort reste toujours aussi difficile à vivre pour sa chanteuse de fille, qui sortira prochainement son nouveau disque.

Le 17 novembre 2017, Charlotte Gainsbourg présentera "Rest", un cinquième album hommage à son père et à sa soeur, tous deux décédés. À cette occasion, la fille de Jane Birkin s'est confiée dans les pages du magazine L'OBS, en kiosque le 26 octobre, revenant sur la disparition de l'homme à la tête de chou, le 2 mars 1991. "J'avais vécu douloureusement, à 19 ans, la mort de mon père. J'aurais pu ou dû m'y attendre, mais j'ai été foudroyée", explique-t-elle sans détour.

"Je fuyais dès que j'entendais ses chansons"

Le décès de Serge Gainsbourg a grandement bouleversé la chanteuse, aujourd'hui âgée de 46 ans. "Tout le monde s'est approprié sa mort, alors je me suis enfermée seule chez lui (à Paris, ndlr) et je fuyais dès que j'entendais ses chansons", révèle-t-elle, avant d'ajouter : "Comme c'était violent, pas assumé, cauchemardesque, je n'ai jamais réussi à en faire le deuil. Je crois aussi que j'ai entretenu cette souffrance, incapable de vivre autrement que dans la douleur la date anniversaire de sa disparition."

Pour fuir ces douloureux souvenirs et se remettre de la mort de sa soeur, Kate Barry, en 2013, Charlotte Gainsbourg a décidé de quitter la France. "Après la mort de Kate, je n'y arrivais plus, je ne respirais plus, je m'enfonçais. Paris était devenu invivable (...). Je revivais sans cesse mon enfance, cela ravivait ladouleur", se souvient-elle. Et de conclure : "Nous avons décidé de partir pour New York. (...) Là-bas, je me suis remise à respirer."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU