Charlotte Gainsbourg se confie sur son père : "Il était saoul en permanence"

Charlotte Gainsbourg se confie sur son père : "Il était saoul en permanence"

Charlotte Gainsbourg à la première de "Trois coeurs" au Festival Rendez-Vous With French Cinema à New York, le 6 mars 2015.

A lire aussi

Jessica Rat

L'actrice actuellement en promotion du film "Les fantômes d'Ismaël", qui ouvrira le Festival de Cannes ce mercredi 17 mai 2017, se confie sur la relation compliquée qu'elle entretenait avec son célèbre paternel.

C'était l'un de ses premiers rôles : en 1986, âgée de tout juste 15 ans, Charlotte Gainsbourg collabore avec son père sur l'album et le film "Charlotte For Ever", l'histoire d'un homme alcoolique et de la relation (incestueuse) qu'il entretient avec sa fille adolescente. Entre réalité et fiction, celle-ci n'a pas manqué de faire scandale à l'époque. Plus de trente ans plus tard, l'actrice en garde elle-même un souvenir amer. "Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient", confie-t-elle ainsi dans un entretien pour M, le magazine du Monde, ce vendredi 12 mai 2017.

"Je guettais les écarts"

Outre ce rôle polémique qui l'a mise mal à l'aise, Charlotte Gainsbourg se remémore le quotidien, "difficile", durant le tournage. "J'aime mon père plus que tout", assure-t-elle, avant d'avouer toutefois : "Mais j'ai eu tellement de mal à me faire une vie."

Celle qui a su se faire son propre nom malgré la disparition de Serge Gainsbourg à ses 20 ans, admet que ce dernier avait un problème d'alcool : "Il était saoul en permanence, c'est éprouvant à vivre pour une enfant (...) Je me transformais en flic sur le tournage, je guettais les écarts." Cette période, difficile à vivre pour Charlotte Gainsbourg, explique en outre pourquoi elle "faisai(t) la tête sur les couvertures de journaux". "Je ne voulais faire aucun effort, c'était ma manière de me préserver", a-t-elle conclu.

 
67 commentaires - Charlotte Gainsbourg se confie sur son père : "Il était saoul en permanence"
  • avatar
    nanette83 -

    très peu on compris cette chanson, il n'est pas question d'inceste puisque "l'amour qu'on ne fera jamais est le plus beau... etc"

  • avatar
    biutiful -

    momo, faut que tu arrêtes la fumette!! peut être que tu ne comprends pas les paroles!! ecoutes jennifer, c est plus ton niveau!!

  • avatar
    lagalain -

    T'es où, Momo ?

  • avatar
    momo23 -

    Bravo pour ces confidences libératrices..d'autre filles, soumises à de telles situations auraient été immanquablement détruites...Gainsbourg, grand artiste à ses débuts ( "Le poinçonneur des Lilas") , a vite sombré dans la provocation de tous ordres et de tous les instants qui faisaient les choux gras des media qui ont apporté une contribution essentielle à la fabrication d'un mythe répugnant, avec la complicité de Jane..Un tel mépris pour les femmes, affiché et banalisé se doit d'être mis au grand jour et analysé sans complaisance...

  • avatar
    momo23 -

    Bravo pour ces confidences libératrices..d'autre filles, soumises à de telles situations auraient été immanquablement détruites...Gainsbourg, grand artiste à ses débuts ( "Le poinçonneur des Lilas") , a vite sombré dans la provocation de tous ordres et de tous les instants qui faisaient les choux gras des media qui ont apporté une contribution essentielle à la fabrication d'un mythe répugnant, avec la complicité de Jane..Un tel mépris pour les femmes, affiché et banalisé se doit d'être mis au grand jour et analysé sans complaisance...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]