Charlotte Le Bon : "J'étais très colérique"

Charlotte Le Bon : "J'étais très colérique"
Charlotte Le Bon se confie.

Roxane Centola

Charlotte Le Bon sera à l'affiche le 17 juin prochain de Vice Versa , le prochain film d'animation très attendu des studios Disney-Pixar. La jolie brune prête en effet sa voix au personnage de "Joie", et se confie dans les pages de Télé 7 jours sur son enfance, sa personnalité explosive ainsi que le décès de son père, qui l'a beaucoup marqué. En effet, pour chaque émotion, l'ancienne Miss Météo nous dévoile une anecdote inédite, qui nous en dit un peu plus sur la personne qui se cache derrière cette fabuleuse actrice.

"La joie est mon émotion de base. Je suis quelqu'un de très optimiste", confie Charlotte Le Bon, qui ne manque jamais de sourire et de partager sa bonne humeur. Très proche de ce point de vue là de son personnage dans le film Vice Versa, cela ne l'empêche pas de se connecter à toutes les autres émotions. Elle confie notamment : "Ma plus grande peur enfantine, je l'ai toujours : je suis émétophobe. J'ai la phobie de vomir. Ça a commencé à 8 ans. Je n'ai peur de rien d'autre !" Elle poursuit : "Petite, j'étais très colérique. Mes parents qui étaient tous les deux acteurs, m'ont appris à exprimer mes émotions, mais ils le regrettaient sans doute parce que je faisais du vandalisme dans ma chambre".

Enfin, lorsqu'on aborde la tristesse, Charlotte Le Bon partage un souvenir douloureux : celui du décès de son papa. Elle livre : "Mon souvenir d'enfance le plus triste, c'est la mort de mon père quand j'avais 10 ans, puis celle d'Alice, mon hamster roux". Ces épreuves lui ont permis en tout cas d'être aujourd'hui la femme forte et indépendante qu'elle est, lui permettant de jouer avec les plus grands, de Joseph Gordon-Levitt à Ben Kingsley, en passant par Helen Mirren.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.