Charlotte Valandrey évoque son burn-out

Charlotte Valandrey évoque son burn-out

Charlotte Valandrey au gala de l'association "Les rois du monde" à la salle Wagram à Paris, le 27 février 2017.

A lire aussi

Hélène Demarly

L'actrice de 48 ans est de retour sur le petit écran après plusieurs années d'absence. Pour Télé Star, elle s'est confiée sur la dépression qu'elle a traversée fin 2016 et dont elle a réussi à se sortir.

Dans cette nouvelle série estivale intitulée "Demain nous appartient", Charlotte Valandrey donne la réplique à Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur et Lorie Pester. Un rôle qui prend la forme d'une véritable renaissance pour l'actrice, comme elle vient de l'expliquer dans les colonnes du dernier Télé Star (édition du 24 juillet 2017) : "À la fin de l'an dernier, je déprimais grave : un burn-out ! Du coup, passer de cet état extrêmement 'down' à un début d'année où l'on m'a proposé successivement une saga, des chansons, et un nouveau livre, ça fait du bien. Vraiment."

"Dans la vraie vie, j'en ai marre des mecs"

Pour cette saga quotidienne, elle incarne Laurence Moiret, une juge d'instruction lesbienne, en couple avec Juliette Tresanini. Un rôle qui lui plaît particulièrement : "Le fait que l'on soit homosexuelles va être traité exactement comme si l'on était un couple classique. J'aime beaucoup cette idée."

Et l'ancienne héroïne de "Cordier juge et flic" n'est décidément pas adepte de la langue de bois : "Pour être tout à fait honnête, quand on m'a dit que mon personnage était homo, j'ai dit 'top !' car dans la vraie vie, j'en ai marre des mecs." Elle conclut, non sans humour : "Ça ne veut pas dire que je vais virer ma cuti, mais juste que c'est plutôt fun de pouvoir regarder une nana et pas un mec !"

 
22 commentaires - Charlotte Valandrey évoque son burn-out
  • avatar
    dinofalk -

    Le journaleux (ou ...euse), qui a écrit : "Et l'ancienne héroïne de "Cordier juge et flic" n'est décidément pas adepte de la langue de bois :"... n' a pas trop réfléchi aux termes employés !
    Une LANGUE DE BOIS dans l'exercice des pratiques sexuelles avancées par l'informateur d'une si importante nouvelle... ça doit râper énormément et ôter l'envie de recommencer !
    Mais, comme aurait sans doute dit l'Abbé Meuglier, tous les goûts sont dans la nature : il y a bien des Anglais qui mettent un morceau de gingembre dans le derrière de leurs chevaux pour le faire aller plus vite !
    Je me suis toujours demandé quel effet cela pourrait produire sur une femme, ou un homme, s'apprêtant à courir un 110 mètres haie !
    Je parie que le journaleux en cause doit le savoir.... qu'il nous le dise : un morceau de gingembre est toujours plus souple qu'une LANGUE DE BOIS !

  • avatar
    ARPINIERES -

    C'est FUN, le Burn OUT, elle est Down, voilà les belles expressions françaises, comme le Morning Life, l'After, les CNews, le
    Talk show. Elle mérite de passer à France Inter pour vendre un bouquin BEST SELLER à 23 €. It's my Life !
    *Demain nous appartient * quel titre nul. Pourquoi pas ; To Morrow it's better ou My SPA IS MY HOME ! ou Burn Out Story.
    Demain nous appartient, la femme est l'avenir de l'homme disait Aragon dans son Burn out.

  • avatar
    TITIdeVendee -

    On s'en tape de sa life...
    Pauvre petite, si tu en a marre des mecs, mets toi gouine

  • avatar
    BeurkBeurk -

    ils n'ont rien d'autre à raconter que leur malheur, c'est déprimant. Heureusement que chaque employé et employée nous détaille son burn-out. Il y a des psy pour ça.

  • avatar
    royco -

    comme c'est bizarre,pour éviter le burn-out, je vais au spa marin du Val André

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]