Claire Chazal : les mots de soutien d'Anne Sinclair et de ses confrères de TF1

Claire Chazal : les mots de soutien d'Anne Sinclair et de ses confrères de TF1
Claire Chazal

Camille Inglebert

Quelques jours avant la présentation par Claire Chazal de son dernier journal télévisé sur TF1, la profession ne manque pas de lui rendre hommage, à commencer par ses collègues Jean-Pierre Pernaut et Gilles Bouleau.

Alors qu'il terminait son dernier JT de la semaine ce 11 septembre, le journaliste a eu quelques mots pour Claire Chazal. Voici comment il a rappelé, comme à son habitude, à ses téléspectateurs, l'identité de celui qui leur présentera le JT du soir : "À 20h, Claire Chazal, à qui je voudrais dire mon amitié et mon émotion. Nous avons partagé ensemble presque un quart de siècle de l'histoire du monde, de l'histoire de la télé et donc de TF1. Ça a été un grand bonheur de travailler si longtemps avec toi, ma chère Claire, et je t'embrasse très fort".

Hier soir, le 10 septembre, ce fut Gilles Bouleau qui a eu une pensée pour sa consoeur qui a, selon lui, ouvert aux téléspectateurs "depuis 24 ans une fenêtre sur le monde avec bienveillance, avec pédagogie et avec l'amour du journalisme".

Anne Sinclair n'est pas en reste. Dans son édito du jour sur le Huffington Post, elle tient à rassurer Claire Chazal qu'elle dit "inquiète" et "qui doute". À cette femme qui craint de quitter "les lumières et les caméras", elle lui assure que "la vie continue". Anne Sinclair en profite pour égratigner TF1, "une maison qui ne s'est jamais encombrée d'élégance", une chaîne qui "a perdu son lustre, sa suprématie, beaucoup de ses téléspectateurs".

Dimanche 13 septembre, Claire Chazal présentera son dernier journal télévisé sur TF1. Après vingt-quatre ans aux commandes des JT du week-end de la chaîne privée, elle passera la main à Anne-Claire Coudray. Que fera-t-elle ensuite ? Claire Chazal, qui ne s'est pas exprimée depuis l'annonce de son éviction. Restera-t-elle sur TF1 comme Nonce Paolini dit le souhaiter ? Seul l'avenir le dira.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU