Claire Chazal parle de son enfance : "L'inquiétude dominait"

Claire Chazal parle de son enfance : "L'inquiétude dominait"
Claire Chazal se confie.

Roxane Centola

Star du journal télévisé, Claire Chazal mène la barre de l'info sur TF1 depuis plus de 20 ans. Si elle est d'habitude très discrète sur sa vie privée, que ce soit sur sa famille ou ses amours, la journaliste revient dans les pages de Gala et dans l'émission Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, sur plusieurs anecdotes de son enfance.

Si on ne connaît d'elle que la partie visible de l'iceberg, la journaliste passionnée et la combattante qu'elle est, se confie avec émotion sur son enfance et sa vie de famille dans les pages de Gala, dont elle fait également la couverture. Claire Chazal révèle ainsi avoir toujours souhaité devenir danseuse étoile, une ambition qu'elle abandonnera rapidement pour se consacrer aux études et trouver un emploi. Elle raconte : "Je n'étais pas assez douée, il faut un don particulier, et puis j'aimais les études, quand même. Mais l'idée était de ne pas les décevoir, oui". C'est donc avec le besoin de rendre fière ses parents que Claire Chazal a grandi. Si elle évoque le passé avec tendresse, elle précise toutefois : "Quand je repense à mon enfance, le mot le plus proche de mon état d'esprit permanent, c'était le mot peur. L'inquiétude dominait". En effet, selon le magazine, sa mère (qui était institutrice), n'hésitait pas à relever les fautes de syntaxe de la journaliste à l'antenne, afin de lui reporter.

Heureusement, aujourd'hui la journaliste française n'a plus rien à prouver. D'ailleurs, Claire Chazal pense aussi à l'avenir. Dans un extrait du Divan publié sur Internet par France 3, la star aborde, les larmes aux yeux, la fin de sa longue carrière : "J'y pense souvent oui, en ce moment... Je ne sais pas si je serai capable de faire ça. C'est un moment difficile que je ne veux pas affronter aujourd'hui". Qu'elle se rassure, elle a encore quelques années devant elle !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU