Cyrille Eldin dresse le bilan du Petit Journal : "Je me suis fait couillonner"

Cyrille Eldin dresse le bilan du Petit Journal : "Je me suis fait couillonner"
Portrait de Cyrille Eldin réalisé à Paris, le 24 mars 2017.

Fabien Gallet

Dans un article publié le 18 octobre 2017 sur le site du magazine GQ, Cyrille Eldin revient sur l'échec du Petit Journal qu'il animait la saison dernière.

"Il y a eu un 'bashing' total contre moi, mais amplement mérité", expliquait Cyrille Eldin à Télé-Loisirs en septembre dernier. Cette semaine, pour le magazine GQ, l'animateur évoque son expérience à la tête du Petit Journal. "Avec le recul, je crois pouvoir dire que le carnage a commencé avec ce compliment bien empoisonné de Philippot qui m'a dit que j'étais moins sectaire que mon prédécesseur. Et après, bon, on ne nous a plus rien laissé passer", rappelle celui qui anime désormais La case en +, tous les samedis soirs sur Canal+.

"Rien n'était cadré"

Selon Cyrille Eldin, si sa version de l'émission animée avant lui par Yann Barthès n'a pas marché, c'est aussi à cause de mauvaises conditions de travail. "Je me suis retrouvé en première division alors qu'on était une équipe de division d'honneur. Il n'y avait pas le décor, pas le budget, je me suis fait complètement couillonner. On me disait oui à des trucs, j'allais pisser et quand je revenais je découvrais que le contraire avait été décidé...", révèle-t-il.

L'animateur de 44 ans regrette que les conditions n'aient pas été réunies pour livrer une émission de qualité : "Rien n'était cadré. On n'avait pas le bon nom, j'en étais le premier conscient et le premier peiné. Mais que voulez-vous, je n'allais pas lancer le programme en pleurant." Et de conclure : "J'aurais peut-être dû être plus transparent, sur tout. Là effectivement, on a menti aux téléspectateurs en la jouant cool et contents de nous. Alors que c'était dur et qu'on avait besoin d'eux."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU