DALS : éliminée, Hapsatou Sy met fin à la polémique sur Elodie Gossuin

DALS : éliminée, Hapsatou Sy met fin à la polémique sur Elodie Gossuin
Hapsatou Sy et son danseur Jordan Mouillerac lors du photocall de Danse avec les Stars à Boulogne-Billancourt, le 28 septembre 2017.

Fabien Gallet

Samedi 28 octobre 2017, l'élimination d'Hapsatou Sy a surpris les téléspectateurs. Nombreux sont ceux qui ont crié au scandale, jugeant que la chroniqueuse de C8 avait toute sa place, contrairement à d'autres candidats, Elodie Gossuin en tête.

"L'échec est une réussite différée, m'a dit un jour une femme formidable, elle avait bien raison", assurait Hapsatou Sy sur Instagram après avoir été éliminée de Danse avec les stars. Malgré ce message positif, les fans de l'émission n'ont pas digéré l'éviction de la compagne de Vincent Cerutti, éliminé une semaine plus tôt. Et pour cause, la chroniqueuse de Les Terriens du dimanche, animé par Thierry Ardisson sur C8 s'est classée en cinquième position sur neuf candidats, bien devant Elodie Gossuin, arrivée dernière.

"Ma chère Elodie Gossuin, tu as toute ta place"

L'ex-Miss France a en effet été sauvée par les votes du public. Mais elle est devenue la cible des internautes qui ont pointé du doigt sur les réseaux sociaux ses lacunes en danse. Face à la polémique et aux critiques adressées à Elodie Gossuin depuis samedi, Hapsatou Sy a tenu à réagir. "Ma chère Elodie Gossuin, tu as toute ta place dans l'aventure DALS, toi la super nana que j'ai eu plaisir à rencontrer", lui a-t-elle écrit via Twitter mardi 31 octobre.

Toutefois, certains restent convaincus que la production pipe les dés, à l'image de Gilles Verdez. "Ils ont viré Hapsa­tou Sy. Et pourquoi ils l'ont virée ? Pas parce qu'elle était dernière mais parce qu'elle est sur C8. Et ça les ennuyait de faire de la promo de quelqu'un qui est sur C8. Et comme il n'y avait plus le couple, elle ne les intéressait pas", a assuré le chroniqueur lundi 30 octobre, sur le plateau de Touche pas à mon poste !.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU