Dany Boon : "J'ai eu honte de mon accent"

Dany Boon : "J'ai eu honte de mon accent"
Dany Boon lors des Trophées du Film Français au Palais Brongniart à Paris, le 6 février 2018.

Émilie Nougué

Après avoir mis le nord de la France à l'honneur en 2008 avec le film "Bienvenue chez les Ch'tis", Dany Boon et son accent sont de retour au cinéma dans "La Ch'tite Famille". À cette occasion, l'acteur a expliqué au cours de plusieurs interviews qu'il n'avait pas toujours assumé ses origines.

"La Ch'tite Famille", qui sortira dans toute la France le 28 février 2018, raconte l'histoire d'un architecte designer qui a réussi à Paris et qui cache ses origines ch'tis. Un scénario légèrement inspiré de l'enfance de Dany Boon, comme l'a confié ce dernier lors d'un entretien accordé à l'AFP : "J'ai toujours été étonné par le contraste incroyable entre mon enfance et le monde parisien. Je n'ai jamais eu honte de mes origines prolétaires, mais j'ai eu honte de mon accent à l'école et je l'avais encore en arrivant à Paris pour mon premier spectacle."

Des moqueries à l'école

Des propos qui font écho à son passage dans l'émission Quotidien, sur TMC, lundi dernier. Entouré d'une partie du casting de son long-métrage, dont Line Renaud, Pierre Richard et Laurence Arné, le comédien avait déjà évoqué cette période de son enfance : "En fait j'ai dû perdre l'accent à l'école. On se moque de moi à l'école, du coup je perds l'accent et quand je rentre à la maison, ma mère me dit 'bah c'est quoi cet accent, là ?'"

Sa mère, d'ailleurs, l'aide à "ne jamais oublier d'où (il) vient". Dany Boon s'installe toujours chez elle lorsqu'il est en tournée dans le Nord. "En hiver, il fait 14 degrés dans ma chambre, 11 degrés dans le couloir et la salle de bains. Le chauffage n'est allumé que si on en a vraiment besoin, question de principe...", a-t-il raconté à l'AFP.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU