Dany Brillant, inspiré par son "grave souci de santé"

Dany Brillant, inspiré par son "grave souci de santé"
Dany Brillant au Téléthon 2017 à Nogent-Sur-Marne, le 9 décembre 2017.

Anthony Vincent

Après quatre ans d'absence des bacs, le crooner revient avec un treizième album, dont une chanson "testament" qui lui fait penser à sa propre maladie et à Johnny Hallyday.

Son dernier opus, "Le dernier romantique", date de 2014. Depuis, ses adorateurs n'avaient pas grand chose à se mettre sous la dent, tant le crooner de 52 ans s'est fait discret par la suite. Cette absence prolongée des radars médiatiques cachait en réalité un profond mal-être, comme le révèle Dany Brillant dans une interview à Télé Magazine, rapportée sur le site de VSD le 23 janvier 2018. Dans cet entretien promotionnel pour son treizième album "Rock and Swing" à paraître courant 2018, il se confie notamment sur son épouse Nathalie Moury, pilier durant son vague à l'âme : "Depuis quatre ou cinq ans, j'ai un passage à vide. Elle a toujours été et est toujours là." Son album devrait d'ailleurs comprendre un titre intitulé Tu es mon rêve, dédié à sa compagne.

"Un chanteur mourant qui laisse un testament"

L'artiste évoque ensuite un autre morceau, baptisé Quand tu entendras ma chanson, racontant "l'histoire d'un chanteur mourant qui laisse un testament à ses proches". Des paroles autobiographiques ? Le père de Léah née en 1993 abonde en ce sens : "J'ai eu un grave souci de santé. Et ça m'a inspiré ce titre. On le voit avec la mort de Johnny : un chanteur est éternel parce que ses chansons continuent de vivre. La voix du chanteur reste."

Mais l'interprète de Suzette promet tout de même une oeuvre lumineuse : "Après être allé puiser l'inspiration à Cuba, en Italie, à Porto Rico dans mes précédents albums, je me suis dit qu'il fallait retrouver la musique de la joie. L'époque est difficile, surtout depuis la période des attentats, et il faut combattre la morosité ambiante. Chaque chanson est un hymne à la vie."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU