David Pujadas, fatigué par la "folle" campagne présidentielle

David Pujadas, fatigué par la "folle" campagne présidentielle
David Pujadas sur le plateau de "Vivement Dimanche", le 2 juin 2015.

Hélène Demarly

Invité dans l'émission Le tube le 29 avril 2017 sur Canal+, le journaliste de France 2 est revenu sur l'élection présidentielle et sur la manière dont il la vit, à quelques jours du second tour.

Le campagne présidentielle a commencé pour David Pujadas il y a déjà huit mois. Interrogé par Isabelle Ithurburu sur le poids de la fatigue, qui commence évidemment à se faire sentir, le présentateur répond que "bien sûr" il est fatigué, mais qu'il sait également qu'il n'est pas le plus à plaindre. Il raconte : "Ce n'est rien à côté des candidats. Ils ont quand même des journées beaucoup plus dures."

Malgré tout pour lui "c'est bien sûr énormément de travail parce qu'il y a l'antenne, et il y a le hors antenne". Il détaille : "Si ça se passe bien à l'antenne, c'est parce qu'il y a énormément de boulot hors antenne, il n'y a pas de secret. C'est des grosses journées. Ca bachote, ça lit énormément, il faut se maintenir régulièrement très au courant de tout, pour ne pas arriver juste avant les émissions et devoir tout revoir."

Une "folle" campagne

Une campagne présidentielle épuisante et même "folle", car selon le journaliste de France 2, elle est "la moins balisée".

Il existe plusieurs raisons selon l'acolyte de Léa Salamé. "Parce que le président sortant ne se représente pas, et jusqu'au dernier moment c'était un suspense fou d'ailleurs. Parce que les favoris ont été écartés, parce qu'il y a eu les primaires, parce qu'il y a eu les affaires, parce qu'il y a eu l'émergence d'Emmanuel Macron, parce qu'il y a un Front national très haut", précise David Pujadas, qui pourra bientôt prendre quelques jours de vacances bien mérités.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU