De retour au JT, Jean-Pierre Pernaut se confie sur son accident

De retour au JT, Jean-Pierre Pernaut se confie sur son accident
Jean-Pierre Pernaut

Fabien Gallet

Cela faisait près d'un mois que le présentateur phare du 13 heures de TF1 n'était pas réapparu à l'antenne. Depuis le 2 novembre 2015, Jean-Pierre Pernaut a finalement retrouvé ses fonctions. Pour TV Magazine il revient sur sa chute et se confie sur son avenir au sein du JT qu'il anime depuis 27 ans.

À son retour sur TF1, lundi 2 novembre, Jean-Pierre Pernaut déclarait, face à la caméra "Mesdames et messieurs, bonjour. Je suis très content de vous retrouver, vous m'avez manqué". Au magazine, il confie se remettre "doucement d'un accident bête au genou. Un mois d'arrêt de travail, cela ne m'était jamais arrivé dans ma carrière, admet-il. J'ai réussi à passer à travers les gouttes pendant quarante-deux ans, mais là c'est autre chose". Le journaliste en profite pour expliquer son récent déboire : "J'ai fait une chute dans mon jardin. Un tendon déchiré, une opération, une petite complication... Il m'a bien fallu un mois pour reprendre des forces et pouvoir retravailler. J'ai encore une attelle et je me déplace avec des cannes".

Pendant son absence remarquée, Jean-Pierre Pernaut avoue avoir été très touché par les messages de ses nombreux téléspectateurs : "Il y en a eu tellement, sur les réseaux sociaux, sur les sites, que ça m'a surpris. Ça m'a fait plaisir, chaud au coeur : c'était un petit coin de ciel bleu dans la grisaille de mon accident. Je suis toujours aussi surpris de l'impact que peut avoir le journal de 13 heures et de l'impact que je peux avoir sur l'antenne".

Néanmoins, si ces "vacances" forcées lui ont permis de souffler un peu, le journaliste de 65 ans n'envisage pas de prendre sa retraite pour autant. "Un journal de 13 heures, quand on en a la responsabilité, quand on y est si attaché, que l'on travaille avec une équipe et un réseau de correspondants formidables, on a envie de continuer", explique-t-il. "Un boulot passionnant", qu'il ne compte pas lâcher. "L'âge de la retraite dans plein de pays c'est 70 ans. Je me sens jeune et dynamique (...) Je pense plaire aux téléspectateurs, le patron de TF1 Nonce Paolini me fait confiance, son successeur, on verra bien", conclut Jean-Pierre Pernaut.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU