Delphine Ernotte : Julien Lepers, "ce n'est pas Michel Drucker"

Delphine Ernotte : Julien Lepers, "ce n'est pas Michel Drucker"
Portrait de Julien Lepers à Paris, le 30 août 2015.

Hélène Demarly

La patronne de France Télévisions est revenue pour le magazine Society sur les changements opérés au sein du groupe et notamment l'éviction de Julien Lepers et de David Pujadas. Un entretien sans langue de bois.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la présidente des chaînes publiques assume totalement les choix de son groupe. Interrogée sur le départ de Julien Lepers, annoncé en janvier 2016, Delphine Ernotte assure que c'était "la décision de la chaîne". Une éviction qui s'est faite en douceur, selon elle : "Vous pensez vraiment que parce qu'on change un animateur qui est là depuis 30 ans, on est 'brutale' ? Vous ne pensez pas que c'est juste la vie ?" Et de conclure en dédramatisant : "Ce n'est pas Michel Drucker, quoi." Julien Lepers avait pourtant dénoncé, dans un livre en octobre 2016 une "chasse à l'homme blanc de plus de 50 ans", assurant avoir été victime du "jeunisme" de Delphine Ernotte.

"Tout le monde salue l'arrivée d'Anne-Sophie Lapix"

La présidente de France Télévisions, qui assume communiquer de façon "assez cash", n'est pas tendre non plus concernant un autre départ. Celui de David Pujadas, remplacé par Anne-Sophie Lapix en septembre 2017.

Elle affirme qu'après lui avoir annoncé la mauvaise nouvelle, "il s'est emporté tout de suite et est descendu à la rédaction et ça a été le feu". Mais selon elle, désormais, "tout le monde salue l'arrivée d'Anne-Sophie Lapix au 20 heures, et les équipes sont enthousiastes".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU