Emma Watson : "A 25 ans, je me sens enfin moi-même"

Emma Watson : "A 25 ans, je me sens enfin moi-même"
Emma Watson
A lire aussi

Fabien Gallet

Avant d'apparaître comme une jeune femme sûre d'elle, n'hésitant pas, par exemple, à prendre la parole à l'ONU afin de défendre les droits des femmes, Emma Watson a connu de longues années de doute. Et c'est plutôt normal de la part d'une jeune fille de 10 ans, plongée dans un tourbillon médiatique avec son rôle d'Hermione Granger dans les films de la saga Harry Potter. Quinze ans plus tard, dans les pages du Porter magazine, dont elle fait la couverture du numéro hivernal, elle se confie sur cette célébrité qu'elle a eu du mal à appréhender.

Elle fait partie de ces enfants stars qui ont réussi à ne pas sombrer du côté obscur de la célébrité. En effet, Emma Watson avoue même avoir été "terrifiée" par l'attention médiatique dont elle a été l'objet à partir de 2001, année de la sortie du premier volet des aventures du jeune sorcier, adapté des romans de J.K. Rowling. "Il y avait une pression énorme, confie la comédienne. On me questionnait en permanence. 'Que penses-tu de ceci ou de cela ? Qui es-tu ?'" De nombreuses questions, toujours les mêmes, auxquelles la jeune adolescente de l'époque n'avait "pas les réponses". "Je ne me sentais pas légitime", ajoute-t-elle.

Loin d'avoir une vie comme celle des autres adolescentes de son âge, la star a développé une certaine jalousie envers ses propres amies. "J'avais tellement de copines sûres d'elles. Je les enviais parce que je n'avais pas du tout confiance en moi. Pendant que les autres prenaient le temps de découvrir qui ils étaient, j'étais occupée à comprendre Hermione et à trouver comment l'incarner au mieux", explique la belle qui fêtera en avril prochain ses 26 ans. Une vie sur les tapis rouges dont rêvent pourtant de nombreux jeunes, mais qui ont, en quelque sorte, volé son enfance. C'est d'ailleurs pour cette raison que cette dernière s'est longtemps attachée "à essayer de convaincre les gens (qu'elle était) ennuyeuse." "J'avais besoin d'in­ti­mité. La seule façon pour moi de surmonter l'épreuve d'un tapis rouge par exemple, c'était de me fermer complètement, de feindre l'in­dif­fé­rence", précise l'actrice.

Heureusement, 2009 a été l'année du changement pour Emma Watson. A cette époque, la star intègre l'université de Brown, aux États-Unis. "J'y ai trouvé un refuge, un endroit où je pouvais parler pour moi-même, et du temps pour découvrir qui j'étais vraiment. C'est sûrement la meilleure chose qui me soit arrivée", indique-t-elle.

Depuis, Emma Watson a pris confiance en elle. Ambassadrice pour l'ONU, égérie de grandes marques et comédienne bientôt à l'affiche de La Belle et la Bête, la jolie brune est plus épanouie que jamais. "Maintenant à 25 ans, pour la première fois de ma vie, je me sens enfin moi-même et je suis à l'aise", conclut-elle.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU