Emmanuel Macron bientôt au Musée Grévin : sa statue dévoilée

Emmanuel Macron bientôt au Musée Grévin : sa statue dévoilée
Emmanuel Macron en voyage officiel à Sydney en Australie, le 1er mai 2018.

Fabien Gallet

Dans quelques jours, le public pourra admirer une nouvelle personnalité dans les allées du Musée Grévin : l'actuel président de la République. Un double de cire présenté en exclusivité dans l'émission Sept à Huit (TF1) qui fait déjà bien parler.

Après Catherine Frot, Alexandra Lamy ou encore le chanteur Maître Gims, c'est un homme politique d'envergure qui s'apprête à faire son entrée au musée Grévin. En effet, le double de cire d' Emmanuel Macron trônera bientôt dans la salle des chefs d'État, aux côtés des ex-présidents français que sont Nicolas Sarkozy et François Hollande, mais également près de Barack Obama, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Donald Trump. La statue en question qui sera dévoilée au public dans une dizaine de jours a été dévoilée pour la première fois dans Sept à Huit, dimanche 13 mai 2018 sur TF1, puis sur le compte Twitter de l'émission.

Un double de cire raté ?

"L'oeuvre a été réalisée à partir des travaux du sculpteur Eric Saint-Chaffray, contraint de travailler sur la base de photos puisque le Président ne s'est pas déplacé dans son atelier", rappelle Le Parisien, précisant que les yeux "doivent encore être modifiés". Quand bien même les traits, les mains (avec ses deux alliances) et l'attitude d'Emmanuel Macron sont bel et bien ceux que les visiteurs du célèbre musée parisien pourront admirer dans quelques jours.

Toutefois, cette statue ne semble pas convaincre la majorité des internautes. "Petit problème capillaire, de front, de rides... Elle n'est pas franchement fidèle, dommage", a ainsi commenté un utilisateur de Twitter tandis qu'un autre précise : "Je pense qu'il a les yeux trop figés et le visage un peu trop mince (...). C'est surtout la forme du visage le problème." Reste à savoir si Brigitte Macron aura elle aussi droit à sa statue de cire.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU