Emmanuel Macron : comment expliquer ses deux alliances ?

Chargement en cours
Emmanuel Macron en visite à Berlin, le 10 janvier 2017.
Emmanuel Macron en visite à Berlin, le 10 janvier 2017.
1/3
© Abaca, Stache Christoph/DPA

Justine Fiordelli

Saviez-vous qu'Emmanuel Macron avait deux alliances ? L'une à la main gauche et l'autre à la main droite. Un mystère que les journalistes du Petit Journal ont remarqué lors de son discours prononcé le 11 décembre 2017 et qu'ils ont brillamment résolu.

Cette affaire soulevée par l'équipe de Cyrille Eldin, sur Canal+, est désormais élucidée ! Mais pourquoi le candidat à la présidentielle 2017 porte-t-il deux alliances ? Contrairement aux récentes rumeurs qui ont pu circuler, l'homme politique n'a pas deux femmes, ne mène pas une double vie et reste fidèle à son épouse Brigitte Trogneux, à qui il a choisi de dire oui en 2007.

L'équipe du Petit Journal a mené l'enquête

C'est Louis Morin, journaliste de la chaîne cryptée, qui est allé directement lui poser la question lors de sa campagne sur le marché de Clermont-Ferrand aux côtés de son épouse : "Monsieur Macron, il paraît que vous avez deux alliances. Une de gauche et une de droite", lui a-t-il déclaré avec culot. Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu, de façon succincte, sans réellement apporter d'explications approfondies : "C'est les deux avec la même femme." De quoi faire taire les bruits de couloir et rétablir la vérité coûte que coûte.

Un couple qui fait parler de lui

Ce n'est la première fois que le couple formé par Emmanuel Macron et Brigitte Trogneux fait l'actualité et suscite les attentions. Récemment, le magazine Gala a même décidé de contacter certains de leurs amis pour apprendre à mieux les cerner. Leurs révélations mettent en avant un couple très sympathique. François Berléand a avoué qu'ils ont "dîné ensemble et se sont tutoyés comme si (ils) se connaissaient depuis toujours", tandis que Bernard Montiel s'est souvenu du jour où Brigitte Trogneux l'a accompagné au concert de Julien Doré.

C'est finalement Stéphane Bern, qui a clôturé l'interview en beauté, en louant les atouts de celle qui deviendra peut-être la future Première dame : "Je la trouve hyper­sexy et très désirable. Elle a de très belles jambes."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU