Emmanuel Macron et Jean-Pierre Pernaut, à croquer dans une boulangerie

Emmanuel Macron et Jean-Pierre Pernaut, à croquer dans une boulangerie
Jean-Pierre Pernaut lors du filage de la pièce "Piège à Matignon" au Théâtre des Variétés à Paris, le 7 mars 2015.

Fabien Gallet

Ce jeudi 12 avril 2018, pendant le 13 heures de TF1, le président de la République répondra aux questions du journaliste dans le cadre d'une interview organisée dans un village de l'Orne. À cette occasion, certains commerçants ont mis les petits plats dans les grands.

"Le journal de TF1 va être délocalisé dans la petite commune de Berd'huis", confiait une source au HuffPost dimanche 8 avril 2018, évoquant l'interview d'Emmanuel Macron par Jean-Pierre Pernaut prévue ce jeudi 12 avril sur TF1. Les journalistes ont donc envahi ce village de l'Orne qui compte 1 083 habitants. L'occasion d'aller à la rencontre des commerçants, notamment du boulanger de la commune, lequel a préparé une surprise aux deux invités de marque.

Un cadeau gourmand

En effet, Arthur Berdahn, journaliste pour Le Figaro, a révélé sur son compte Twitter une bien drôle d'anecdote. "David Dhelardy, le boulanger de Berd'huis, a préparé un cadeau très spécial 'pour Jean-Pierre' Pernaut ainsi que pour Emmanuel Macron", a-t-il commenté en légende d'une photo sur laquelle on peut apercevoir deux grands cadres en nougatine avec au centre un cliché du mari de Brigitte Macron et du présentateur star de TF1. Paul Larrouturou, journaliste pour Quotidien, a lui précisé en légende d'un cliché posté sur son compte Instagram : "Figurez vous que les photos en sucre sont comestibles."

Interrogé ce jour par Télé-Loisirs, l'établissement a fait savoir que ces deux oeuvres gourmandes n'étaient pas à vendre. "Nous sommes invités au cocktail qui aura lieu après l'interview du président. Nous essayerons donc de le remettre en main propre aux deux intéressés. Ce sont deux pièces uniques !", a fait savoir l'équipe du boulanger de Berd'huis.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.