Emmanuel Macron porte plainte contre un paparazzi

Emmanuel Macron porte plainte contre un paparazzi
Emmanuel Macron aux rencontres de la Celle-Saint-Cloud, le 25 juillet 2017.

Jessica Rat

L'Élysée a fait savoir ce mardi 15 août 2017 que le président de la République, actuellement en vacances à Marseille, comptait poursuivre en justice un photographe trop intrusif.

C'est l'AFP qui rapporte l'information, annoncée par le service de communication du palais présidentiel : Emmanuel Macron a porté plainte contre un paparazzi pour "harcèlement et tentative d'atteinte à la vie privée". Ce dernier se serait en effet introduit "sur la propriété privée" dans laquelle le Président et sa femme profitent de leur séjour estival. "De temps en temps (Emmanuel Macron) sort (...) et ce photographe l'a suivi à plusieurs reprises à moto. La sécurité lui a demandé à plusieurs reprises de ne pas le faire, il a continué, parfois à ses risques et périls", poursuit le communiqué de l'Élysée.

"C'était de l'intimidation"

Citant une source policière présente sur place, l'AFP signale que le photographe en question se trouvait à l'entrée du parc Talabot, où réside le couple présidentiel, lorsqu'il a été interpellé. Dans un article rapportant le témoignage de celui-ci, VSD souligne qu'il a été retenu en garde à vue durant environ six heures. "J'ai été traité comme un criminel", déplore le paparazzi, qui indique avoir fait l'objet d'une fouille méticuleuse, notamment de son matériel, avec visionnage des contenus de son ordinateur et autres cartes mémoires.

"C'est totalement illégal", affirme-t-il. Et d'estimer : "C'était de l'intimidation. Le but était clairement de me faire peur." Le service de communication de l'Élysée a, quant à lui, démenti, en assurant : "Ce n'est pas du tout notre manière de travailler."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU