Emmanuel Macron préfère la mer à la piscine

Emmanuel Macron préfère la mer à la piscine
Emmanuel Macron invité chez Vladimir Poutine à Moscou, le 15 juillet 2018.

Myriam Azoul

Mardi 7 août, Emmanuel Macron a avoué lors d'un bain de foule dans le Var à Bormes-les-Mimosas préférer les baignades en mer à la piscine.

Dans son édition du 11 juillet 2018, Le Figaro avait annoncé la construction d'une piscine au fort de Brégançon : la résidence d'État servant de lieu de vacance aux Présidents. Le coût des travaux à plus 34 000 euros avait fait créé une petite polémique, surtout que le lieu de villégiature possédait déjà sa propre plage privée. Pour sa défense, l'Élysée avait déclaré que le prix de la sécurité d'une baignade en mer du Président coûterait presque le double de cette fameuse piscine hors-sol. Mais ce mardi 7 août, c'est bien l'eau salée que le chef d'État a avoué préférer.

L'Élysée à ses raisons que la raison ignore...

En congé depuis quelques jours dans ce fameux fort avec la première dame, Emmanuel Macron s'est offert un petit bain de foule au village de Bormes-les-Mimosas, à quelques kilomètres de la somptueuse demeure. Il apparaît l'air décontracté, vêtu d'une simple chemise blanche, n'hésitant pas à discuter avec les personnes venues le saluer. Mais lorsqu'un habitant l'interroge sur ses goûts pour la mer, le mari de Brigitte Macron semble avoir légèrement oublié sa nouvelle acquisition, et répond : "Je n'aime pas les piscines, je préfère mille fois la mer ! Ne dites pas que je vais dans la mer, je vais me faire repérer..."

Mais alors pourquoi avoir prôné l'excuse d'une sécurité trop coûteuse pour l'option plage et finalement opter pour cette dernière ? Le mystère reste entier !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU