Emmanuelle Béart : "La mort de mon père a fait de moi une adulte"

Emmanuelle Béart : "La mort de mon père a fait de moi une adulte"
Emmanuelle Béart

Fabien Gallet

Le 16 septembre 2015, le chanteur Guy Béart, disparaissait à l'âge de 85 ans, laissant derrière lui l'une de ses filles, Emmanuelle. Terriblement affectée par ce décès, la comédienne de 52 ans a tout de même accepté de se confier dans les pages du magazine ELLE, paru ce vendredi 23 octobre. L'occasion pour elle d'évoquer sa famille, son éducation et sa carrière.

Plus d'un mois après la disparition de son père, la douleur est toujours présente. Emmanuelle Béart a cependant trouvé la force de participer à un shooting photo et le courage de répondre aux questions du magazine : "J'ai la voix cassée. C'est tellement plus facile de faire des photos... La parole est plus compliquée, reconnaît-elle. Je me vois toujours comme cette enfant de 5 ans avec des taches de rousseur, assez silencieuse, qui montait sur scène pour chanter une chanson de son père ..."

Une enfant qui a très vite endossé le rôle de mère : "J'étais l'aînée de cinq enfants. À 8 ans, je savais changer les couches, donner les biberons ..." Un rôle qu'elle a gardé avec la naissance de ses enfants mais aussi avec sa grand-mère, "la femme de (sa) vie". "Quand (elle) est morte, à plus de 100 ans, j'étais 'devenue' sa maman... explique l'actrice. Ce n'était pas le cas avec mon père. D'une certaine façon, j'avais toujours peur de lui, je ne pouvais pas le prendre dans mes bras comme s'il était un enfant, ajoute Emmanuelle Béart, consciente que ce récent décès a eu un impact plus qu'émotionnel. "La mort de mon père a fait de moi une adulte. Mais c'est difficile de renoncer à sa part d'enfance. Je sens cette petite fille, cette petite 'moi', qui me tient la main, elle est bienveillante ou malveillante, mais elle ne m'a pas encore lâchée".

Toutefois, loin de se laisser abattre, la comédienne confie voir l'avenir différemment : "J'ai réussi a être une actrice, à faire du théâtre, à être une mère (...) Mais là, j'ai envie de penser à moi", explique-t-elle. "Mon espérance est là. Je n'ai jamais eu autant de projets dans ma vie. Autant de désirs et d'envies (...). Je veux raconter aux femmes à quel point c'est formidable d'avoir 50 ans, on se sent mieux que jamais".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU