Enora Malagré, victime de fausses couches, va se faire retirer l'utérus

Enora Malagré, victime de fausses couches, va se faire retirer l'utérus
Enora Malagré à la soirée Electro Shock Virgin Radio au Zénith de Paris, le 13 mars 2015.

Hélène Demarly

L'ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste a révélé à Paris Match ne pas pouvoir avoir d'enfants et a pris la décision de se faire enlever l'utérus.

En interview dans Paris Match (en kiosque le 28 décembre 2017), Enora Malagré, atteinte d'endométriose - maladie gynécologique chronique qui cause des douleurs insupportables -, raconte avoir pris une décision radicale : se faire enlever l'utérus. Elle explique : "Je ne peux pas avoir d'enfants, la maladie est trop avancée (...) j'ai pris la déci­sion de me faire reti­rer l'uté­rus. À 37 ans, c'est jeune, mais je dois avan­cer." L'animatrice radio confie aussi : "À l'époque de TPMP, j'ai fait jusqu'à trois fausses couches par an : ça m'a bouffé la vie ! Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures."

Une véritable épreuve

Sur Europe 1 en mars dernier, Enora Malagré avait déjà évoqué cette possibilité, qu'elle considérait alors comme quelque chose de terrible : "J'en suis à un tel stade qu'on commence à me parler à 36 ans d'hysté­rec­to­mie. Je ne vous cache pas que ça me fait un peu peur et que psychia­trique­ment parlant envi­sa­ger de ne plus avoir d'utérus à mon âge, déjà que c'est compliqué d'avoir des enfants, là ce serait la dépres­sion."

Maladie encore trop peu connue, l'endométriose touche pourtant une femme sur dix. En France, Laëtitia Milot et Imany, qui en sont toutes deux atteintes, sensibilisent à la cause à travers le parrainage d'associations de lutte contre la maladie (EndoFrance pour la première, ENDOmind pour la seconde).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU