Faustine Bollaert parfois "peinée et fragilisée" par les réseaux sociaux

Faustine Bollaert parfois "peinée et fragilisée" par les réseaux sociaux
Faustine Bollaert lors du photocall de la présentation de la nouvelle dynamique 2017-2018 de France Télévisions, à Paris, le 5 juillet 2017.

Émilie Nougué

Alors qu'elle s'apprête à présenter une toute nouvelle émission sur France 2 consacrée au bien manger, l'animatrice a donné une interview à TV Grandes Chaînes dans laquelle elle évoque, entre autres, son rapport aux réseaux sociaux.

Si certaines célébrités sont accros à Facebook, Twitter ou Instagram, Faustine Bollaert est plutôt une adepte de la déconnexion. "Je me suis aperçue que les réseaux sociaux me faisaient parfois du mal et me complexaient", explique-t-elle à TV Grandes Chaînes le 10 juillet 2018, avant de continuer : "Tout le monde semble si heureux sur Facebook ou Instagram..."

Un "comparatif permanent"

"Quand tu ne te sens pas très bien dans ta peau et que tu vois qu'untel a fait une super soirée, ça peut te renvoyer à la solitude de cette même soirée où tu as cafardé toute seule", souligne-t-elle avant de préciser avoir "une très jolie vie, un très beau couple et de merveilleux enfants". Cependant, comme tout le monde, elle peut parfois être "peinée et fragilisée" par ce "comparatif permanent" qui règne sur les réseaux sociaux.

Faustine Bollaert, qui vit en famille à la campagne, apprécie mener une vie simple. Elle cultive son potager et cuisine avec ses enfants. "Tous les soirs, au moment du repas, je leur donne une mission, comme retirer les queues des fraises ou écosser les pois. Je milite pour le partage des tâches et veille à ce que mon fils participe, tout comme son père !", déclare-t-elle. Mardi 17 juillet 2018, en prime time, elle aidera d'autres familles à mieux manger en animant À table ! Mangez sain, dépensez moins avec le chef Yves Camdeborde.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU