Fiona Gélin se confie sur son passé de junkie

Fiona Gélin se confie sur son passé de junkie
Fiona Gélin au Festival de Cannes, le 21 mai 2016.

Hélène Demarly

Jeudi 13 juillet 2017, la chaîne NT1 a consacré l'un de ses numéros de Confessions intimes à l'actrice française. Pour l'occasion, celle-ci est revenue sur sa vie qui n'a pas toujours été rose.

L'ancienne compagne de Daniel Hechter a connu plusieurs années d'alcoolisme et de drogue, comme elle l'avait déjà confié dans son autobiographie "Si fragile", sortie en 2016. "Je suis une resca­pée. Je pour­rais faire un guide sur la drogue et les cock­tails", écrivait-elle notamment. Interrogée par le site Purepeople le 10 juillet 2017, elle a détaillé ce qui l'avait aidé à s'en sortir : "Je suis quelqu'un de très angoissée (...) je passe par des grosses déprimes, le bouddhisme, le yoga et tout ce qui est detox m'aident beaucoup. C'est ça qui m'a permis de sortir de l'héroïne. Et je suis croyante. Je prie souvent et ça m'aide."

"Je ne suis plus au RSA"

Dans le reportage de NT1, Fiona Gélin raconte aussi avoir tout perdu à cause de ses addictions. Elle ne tournait plus, a accumulé 30 000 euros de dettes et ne subsistait que grâce au revenu de solidarité active. Heureusement, la fille de Daniel Gélin a confié, toujours à Purepeople, être "enfin intermittente du spectacle" et non plus "au RSA".

Bien qu'une amie lui "paye aussi le téléphone et quand (elle est) malade (l') envoie en voyage", la comédienne, qui vit toujours dans l'appartement de 40 mètres carrés à Montmartre hérité de sa mère, voit peu à peu le bout du tunnel. Elle explique même avoir des projets "au théâtre", ainsi qu'une tournée et un nouveau livre, en cours d'écriture.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU