Flavie Flament : son "émotion" après une avancée contre le viol

Flavie Flament : son "émotion" après une avancée contre le viol
Flavie Flament au Salon du livre à la porte de Versailles à Paris, le 26 mars 2017.

Fabien Gallet

Depuis la sortie en 2016 de son autobiographie "La Consolation", dans laquelle elle révélait avoir été violée à 13 ans par un célèbre photographe, la journaliste oeuvre pour faire évoluer la législation en matière de viol. Elle vient d'avoir la preuve que son combat n'était pas vain.

"Le viol est un fléau, il est important pour le monde de demain de le prendre en considération", assurait Flavie Flament face à la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale courant janvier 2018. L'animatrice radio s'exprimait alors pour obtenir l'allongement du délai de prescription des crimes sexuels sur mineurs. Un combat réussi puisque ce mardi 15 mai 2018 a été voté l'allongement à 30 ans du délai de prescription pour les crimes sexuels sur mineurs, contre 20 ans alors, projet de loi porté par Marlène Schiappa. Ni une, ni deux, la journaliste de 43 ans a partagé sur Instagram sa joie après cette "avancée".

"Les lignes bougent"

L'ex-animatrice star de TF1 a en effet partagé une capture d'écran de la page d'accueil de son propre téléphone sur lequel apparaît une notification de RTL reçue à 17h55 ce mardi 15 mai. "GRANDE EMOTION", a-t-elle écrit en légende avant d'ajouter les hashtags suivants : #unpremierpas #rendrejustice #pournosenfants #18moisapres et #laconsolation.

Réagissant et échangeant via les commentaires avec ses followers, Flavie Flament a donné son point de vue sur la question. "Sur le volet de la prescription, c'est une grande avancée. Cette victoire là n'occulte pas les autres combats bien sûr, mais a le mérite aussi d'exister", a-t-elle expliqué avant de conclure : "C'est un premier pas qui prouve que les lignes bougent."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.