France Gall : les hommes de sa vie

France Gall : les hommes de sa vie
France Gall et Michel Berger chantent au studio des Buttes-Chaumont à Paris, le 21 mai 1976.

Fabien Gallet

France Gall est décédée dimanche 7 janvier 2018 à 70 ans. Elle laisse derrière elle son compagnon de longue date, Bruck Dawit. Avant lui, la chanteuse a connu plusieurs histoires d'amour.

"La carrière et la vie amoureuse de France Gall sont indissociables", selon le biographe Fabien Lecoeuvre interrogé par 20 Minutes le 7 janvier 2018, jour de la disparition de l'icône de la chansons française. Effectivement, l'interprète de Ma déclaration a déclaré sa flamme à plusieurs hommes au cours de sa vie. Le premier n'est autre que Claude François, en 1964. France Gall débute sa carrière : elle a 17 ans, lui en a huit de plus mais est surtout marié à Janet Woollacott. Trois ans plus tard, ils se séparent, ce qui inspirera au chanteur le titre Comme d'habitude.

De la musique à l'amour, il n'y a qu'un pas

Deux ans après la fin de cette romance passionnelle, Julien Clerc tombe dans les bras de la chanteuse. Pendant leur cinq ans de relation, France Gall s'efface artistiquement pour ne pas nuire à la carrière de l'interprète de Femme, je vous aime. Une situation qui finit par la pousser à le quitter. "France, nous avions 20 ans, des bonheurs, des chagrins. Une part de ma vie s'en va avec toi", a écrit Julien Clerc sur Twitter, peu après la mort de son ancienne compagne, lui qui a écrit en 1975 la chanson Souffrir par toi n'est pas souffrir à la suite de leur rupture.

Puis vient l'heure du grand amour avec Michel Berger. Une relation d'abord artistique - la jeune artiste cherchant à relancer sa carrière en 1973 - puis amoureuse. Ils se marient en juin 1976 et deviennent parents de deux enfants, Pauline et Raphäel, en 1978 et 1981. Mais le couple se brise avec le décès de Michel Berger en août 1992. En 1995, France Gall retrouve l'amour auprès de Bruck Dawit, musicien et producteur éthiopien-américain qui l'accompagnera jusqu'à sa mort.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU