Francis Perrin se confie sur son fils autiste : "Louis est un vrai cadeau"

Chargement en cours
Portrait de Francis Perrin et sa femme Gersende réalisé en février 2014.
Portrait de Francis Perrin et sa femme Gersende réalisé en février 2014.
1/2
© BestImage, Cédric Perrin
A lire aussi

Fabien Gallet

Mercredi 30 mars 2016, sur France 2, était diffusé le téléfilm Presque comme les autres. Une fiction basée sur des faits réels puisque l'histoire est inspirée de la vie de Francis Perrin et de sa femme, Gersende, tous les deux parents d'un enfant autiste. À cette occasion, le comédien s'est confié sur son combat pour sensibiliser à ce handicap qui touche un enfant sur cent, dans une interview accordée à Metronews.

Francis et Gersende Perrin élèvent un adolescent diagnostiqué autiste à l'âge de 3 ans. Conscients qu'il est souvent difficile d'affronter le regard des autres, ils ont donc publié en 2012, Louis, pas à pas, un livre sur le quotidien de parents d'un enfant autiste, qui a inspiré le téléfilm. "Si nous avons accepté, c'est dans l'espoir que le film fasse bouger les choses et lève le voile sur ce qu'est l'autisme, confie Francis Perrin, actuellement dans la série policière Mongeville, sur France 3. Nous sommes très heureux car c'est un vrai film d'amour et d'espoir".

Si aujourd'hui, à bientôt 14 ans, leur fils "Louis est autonome", le comédien explique avoir vécu avec son épouse des moments difficiles, retranscrits dans le téléfilm, à l'image de ce jour où un professionnel leur lance : "Faites le deuil de votre enfant". "C'est abominable", estime Francis Perrin avant d'en dire plus sur les épreuves traversées par son couple : "Ma femme Gersende est tombée gravement malade, elle a failli mourir, moi je suis tombé dans l'alcoolisme. S'occuper d'un enfant autiste, c'est épuisant, insiste-t-il. Louis se tapait la tête contre les murs, il vomissait en permanence, il ne dormait qu'une heure par nuit, et nous aussi. C'est lessivant. On est désemparés, on ne sait pas quoi faire".

Malgré tout, mari et femme sont restés soudés. "Beaucoup de couples ne tiennent pas. Je ne juge personne, mais moi je n'ai pas pensé une seconde à m'en aller." Aujourd'hui, Francis Perrin a remonté la pente : "Louis est un vrai cadeau, même si c'est un cadeau fardeau comme je le dis parfois ! Il m'a appris à prendre du recul et à être toujours plus tolérant".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU