François Hollande livre ses conseils à son successeur

François Hollande livre ses conseils à son successeur
François Hollande reçoit le président allemand Frank-Walter Steinmeier au palais de l'Elysée à Paris, le 30 mars 2017.

Hélène Garçon

Les journalistes du site Internet Konbini ont reçu François Hollande dans leurs locaux. À cette occasion, le Président s'est soumis à une interview pour le moins décalée, dans laquelle il distille quelques conseils pour le futur chef de l'État.

À J-10 du premier tour de l'élection présidentielle, François Hollande a fait une visite à la rédaction de Konbini, un média Internet plutôt destiné aux 15-25 ans axé sur la culture pop. C'est avec beaucoup d'humour et de recul, que le Président s'est prêté au jeu des questions-réponses avec l'équipe de journalistes, évoquant notamment les attaques dont il a fait l'objet durant son quinquennat. "Même si je n'étais pas populaire, je n'avais pas le sentiment d'être détesté", estime-t-il avant d'ajouter : "Ça, ça m'aurait peiné."

Concernant celui ou celle qui le remplacera à l'Élysée, François Hollande se montre plein de bienveillance. "Je lui donnerai ce que je pense être mon expérience, et je souhaiterai qu'il réussisse", affirme-t-il, avant de préciser : "Je préfère dire 'il' à ce stade. Même si je ne veux pas être désagréable pour Mme Arthaud."

"Je ne suis pas dans la boulimie"

Et comme la vie d'un Président n'est jamais toute rose, une journaliste a interrogé le chef de l'État sur son astuce anti-déprime, et si celle-ci ressemblait à un pot de Nutella. Ce à quoi le Président a répondu, avec beaucoup d'auto-dérision : "Non, je ne suis pas dans la boulimie, ça se voit ?", a-t-il plaisanté, avant de reprendre, plus sérieux : "La technique, c'est de se dire que ce qu'on fait est quand même bien et juste, et qu'on finira par s'en aper­ce­voir."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU