Françoise Hardy, "bouleversée" par les obsèques de Johnny Hallyday

Françoise Hardy, "bouleversée" par les obsèques de Johnny Hallyday
Francoise Hardy lors de l'enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris, le 30 octobre 2012.

Fabien Gallet

Invitée sur France Inter à l'occasion de la sortie de son nouvel album, "Personne d'autre" (dans les bacs vendredi 6 avril 2018), Françoise Hardy s'est à nouveau confiée sur la mort du Taulier survenue en décembre dernier.

Quatre mois après la disparition de Johnny Hallyday, son absence est toujours aussi douloureuse. Au micro de Léa Salamé dans le 7/9 de France Inter ce jeudi 5 avril, la chanteuse de 74 ans est revenue sur le jour où elle a appris la maladie de celui qui fut un proche ami : "Jacques (Dutronc) m'a prévenu de ce qu'il avait, quelques mois avant qu'il ne commence sa tournée. Moi, quand j'ai su le mal dont il souf­frait, j'étais déjà totalement bouleversée... Jacques aussi." Et d'ajouter : "J'ai vécu plusieurs mois où Jacques me trans­met­tait les nouvelles à chaque fois qu'il en avait, et chaque fois j'avais peur que la nouvelle que je recevais soit pire que les autres."

"J'étais malade la semaine de son décès"

"Personne ne mérite le calvaire qu'il a vécu ... mais quelque part, encore moins lui que d'autres ! On l'aimait trop ! Je l'admirais énormément comme artiste", a poursuivi Françoise Hardy avant de révéler la raison de son absence lors de l'hommage national rendu au rockeur le 9 décembre 2017 à la Madeleine : "Moi, j'étais malade la semaine de son décès. J'ai regardé les obsèques en pleurant plusieurs fois à chaudes larmes, tellement c'était bouleversant de voir tout ce monde."

La chanteuse s'est également exprimée sur l'affaire qui oppose Laeticia Hallyday à ses deux beaux-enfants. "J'ai beaucoup de compassion pour Laura et David parce que l'héritage, ça a une dimension affective donc je pense qu'ils doivent se sentir quelque part reniés. Mais en même temps je comprends le désir de Johnny de mettre ses petites et sa femme à l'abri", a-t-elle conclu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.