Geneviève de Fontenay : "Être Miss Univers, c'est mieux que d'être caissière"

Chargement en cours
Iris Mittenaere avec sa couronne de Miss Univers, à Pasay, aux Philippines, le 30 janvier 2017.
Iris Mittenaere avec sa couronne de Miss Univers, à Pasay, aux Philippines, le 30 janvier 2017.
1/3
© BestImage, PacificPressAgency

Hélène Demarly

Iris Mittenaere a été sacrée Miss Univers ce lundi 30 janvier 2017. Depuis, les people se pressent pour féliciter la jeune Lilloise de 24 ans. Geneviève de Fontenay, interrogée par Gala, a elle aussi commenté l'événement.

La dame au chapeau a beau de pas avoir regardé en direct à la télévision l'élection de Miss Univers, elle était tout de même très heureuse lundi matin, lorsque Gala l'a contactée pour recueillir ses premières impressions. "Je suis fière d'être un peu ch'ti, moi aussi... Vous savez, ma grand-mère maternelle tenait un magasin de tissus à Berck-sur-Mer. Je suis du Nord, comme Iris !", a commencé Geneviève de Fontenay. À propos du concours, elle concède : "C'est une grosse machine ! Mais c'est bien pour elle : elle va gagner beau­coup d'argent et des cadeaux de grande valeur." Et d'ajouter, non sans humour :" Être Miss Univers, c'est mieux que d'être caissière !"

"Miss Univers offre une démons­tra­tion d'ou­ver­ture, de tolé­rance et de beauté"

Geneviève Fontenay se dit également "heureuse et fière" de la victoire d'Iris Mittenaere. "J'ai consacré ma vie aux Miss. Ce qui me touche parti­cu­liè­re­ment, dans l'atmosphère actuelle de turbu­lences et de méfiance, c'est comme une note d'es­poir", explique-t-elle. Elle conclut, optimiste : "À l'heure où cet éner­gu­mène de Donald Trump ferme ses frontières, où l'on s'empêtre dans les affaires poli­tiques nauséa­bondes, Miss Univers offre une démons­tra­tion d'ouver­ture, de tolé­rance et de beauté. Sans distinc­tion de couleur ni de reli­gion et tout se passe dans un climat de compé­ti­tion bien­veillant. C'est l'union de toutes les nations".

Quant à ses relations supposées tendues avec Sylvie Tellier, Geneviève de Fontenay les balaye du revers de la main : "Sylvie est une amie. Elle l'a toujours été. (...) Elle a fait un boulot remarquable avec Iris. C'est elle qui a eu l'idée de solliciter le Moulin Rouge pour qu'Iris porte ce merveilleux costume de cabaret comme costume national..." L'ancienne directrice du comité Miss France, qui n'a encore jamais rencontré Iris Mittenaere, explique que cela "va se faire" grâce à Sylvie Tellier et qu'elle a "hâte !"

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU