Gérard Depardieu : "Je suis prêt à mourir pour la Russie"

Gérard Depardieu : "Je suis prêt à mourir pour la Russie"
Gérard Depardieu : "Je suis prêt à mourir pour la Russie"

Roxane Centola

Si le Festival de Cannes vient de se terminer, Gérard Depardieu lui, continue de faire parler de lui. Dans une interview pour Vanity Fair, l'acteur, qui fait actuellement la promotion de Valley of Love avec Isabelle Huppert (le film était d'ailleurs en compétition à Cannes) poursuit les déclarations chocs. Dans le numéro du mois de juin du magazine "brillant dehors, mordant dedans", l'acteur désormais citoyen russe, exprime tout son amour pour la patrie de Vladimir Poutine. Il déclare notamment : "Je suis prêt à mourir pour la Russie parce que les gens y sont forts ; je ne veux point crever comme un con dans la France de maintenant".

Il poursuit, expliquant à nos confrères ne s'être jamais senti chez lui en France et n'avoir jamais trouvé sa place : "Je ne crois pas en moi car j'ai été élevé dans des valeurs que je ne partage pas. Je ne me suis pas senti Français".

Si l'acteur de Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté se dit prêt à mourir en Russie, il évoque également son rapport à la vie et à la mort dans les colonnes de Vanity Fair. Il confie notamment : "Je ne crois en rien. Surtout pas en moi. Parfois, le soir, dans mon lit, je voudrais m'endormir pour l'éternité". D'ailleurs, il n'attend plus grand-chose de la vie : "J'ai tout vécu. Cela, il n'y a pas beaucoup de gens qui peuvent le dire, je peux mourir à présent. Qui peut avoir le culot de dire cela ? J'ai fait ma vie parce que j'avais envie et que c'était possible et ce n'est pas condamnable". Notre Gégé national semble bien déprimé. Espérons que le succès critique de Valley of Love de Guillaume Nicloux lui remonte le moral.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU