Gérard Jugnot a refusé de jouer dans la série Dix pour cent

Chargement en cours
Gérard Jugnot assiste au 18e Festival des Créations Télévisuelles de Luchon, le 5 février 2016.
Gérard Jugnot assiste au 18e Festival des Créations Télévisuelles de Luchon, le 5 février 2016.
1/2
© BestImage, Patrick Bernard
A lire aussi

Fabien Gallet

Mardi 16 février 2016 au soir, Gérard Jugnot incarnait pour la troisième et dernière fois, Alexandre Laurent, l'avocat du feuilleton La Loi d'Alexandre, diffusé sur France 3. À cette occasion, le comédien est revenu sur son rôle et sa présence sur le petit écran, dans une interview accordée au journal Le Parisien. Et à la télé, tout ne lui plaît pas !

C'est lui qui a pris la relève de Josiane Balasko , cette dernière ayant joué dans La Loi de Barbara. Daniel Prévost et Richard Anconina lui succéderont à la tête de la série. Comme lui, ces derniers enfileront la robe d'avocat. D'ailleurs, après trois épisodes, Gérard Jugnot avoue n'avoir aucun regret : "J'ai eu beaucoup de plaisir malgré le travail. Josiane m'avait prévenu : 'Tu vas passer tes week-ends et tes soirées à apprendre...'. Mais je suis content d'avoir pris ce risque", a expliqué le comédien de 64 ans avant de préciser : "C'est excitant de jouer un personnage très intelligent, c'est un rôle de composition. Il est plus intelligent que moi alors que j'ai joué beaucoup de personnages bien plus cons que moi", a-t-il ajouté, non sans humour.

D'ailleurs l'acteur que l'on connaît plus pour ses rôles au cinéma, grâce, entres autres, aux films Les Bronzés, Monsieur Batignole, Les Choristes ou plus récemment Entre Amis, n'écarte pas l'idée de poursuivre sur sa lancée à la télévision. "J'aimerais faire une série sur la longueur, type Le Bureau des légendes ou Les Témoins avec Thierry (Lhermitte, ndlr)", dévoile Gérard Jugnot. Un moyen pour lui de décrocher des rôles plus dramatique "qu'on ne (lui) donne pas au cinéma". "Mais c'est le côté feuilletonné qui me plairait, précise-t-il. Développer un rôle sur six ou huit épisodes...".

Toutefois, le comédien n'entend pas accepter tous les projets. D'ailleurs, il ne s'est pas privé de dire non à l'une des séries qui a récemment connu un grand succès sur France 2 en invitant des célébrités à jouer leur propre rôle. "On m'avait proposé Dix pour cent (avec son fils, Arthur Jugnot, ndlr). J'ai décliné, confie-t-il. Je veux bien jouer un con, mais pas qu'il s'appelle Jugnot...".

Nombreux sont les acteurs qui, comme lui, ont dit non aux réalisateurs Dominique Besnehard, Lola Doillon et Cédric Klapisch. "On s'est même demandé si on allait arriver à finaliser le film tellement nous avons essuyé de refus, confiait ce dernier dans une interview accordée au Journal du Dimanche. Au total, une trentaine de comédiens ont décliné, notamment Sophie Marceau ou Laetitia Casta ... Je ne blâme personne, il faut un certain courage pour incarner son propre personnage à l'écran", accordait-il.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU