Gérard Klein, prêt à reprendre le rôle de L'Instit

Gérard Klein, prêt à reprendre le rôle de L'Instit
Gérard Klein

Fabien Gallet

Avec L'Instit, Gérard Klein aura brillé sur le petit écran pendant plus de dix ans, raflant à trois reprise le Sept d'or du "Meilleur Comédien de fiction". L'acteur de la série diffusée de 1993 à 2006 sur France 2, a récemment participé au Festival de la fiction TV à La Rochelle. Il a profité d'un entretien accordé à l'hebdomadaire France Dimanche pour revenir sur ce rôle emblématique.

Dix ans déjà que Victor Novak a quitté sa classe. Pour autant le public ne l'a pas oublié. Gérard Klein se dit d'ailleurs "surpris et heureux de voir combien les télé­spec­ta­teurs se souviennent de (son) person­nage". L'Instit a profondément marqué l'acteur : "Je ne remercierai jamais assez mon ami François Luciani (réalisateur et coauteur, ndlr) de m'avoir confié ce rôle. Je garde un souvenir ému du tournage du premier épisode. C'était à Saou, dans la Drôme, raconte-t-il. On avait invité tous les habitants à voir les rushes dans la salle polyvalente et la réaction de nos cinquante premiers spectateurs nous a convaincus que nous avions tout bon. C'était magique".

Pourquoi ne pas remettre cette magie au goût du jour ? Le comédien avoue y penser. Et pour cause, même s'il a continué la télévision, Gérard Klein n'a pas retrouvé de rôle aussi fort. Depuis 2010, il parcourt les États américains pour son émission L'Amérique dans tous ses états, diffusée sur les chaînes Voyage et TV5 Monde. "Nous avons fait le portrait de paysans, mais aussi d'intellectuels et de célébrités", précise-t-il. "Il me reste vingt États à visiter sur les cinquante". Une aventure qui va donc bientôt prendre fin et qui laisserait le temps à l'acteur de 72 ans de se lancer dans un nouveau projet. "Pourquoi pas, envisager une suite à L'instit...", lance-t-il.

Selon lui, il y aurait matière à travailler sur de nouveaux épisodes : "(C'est) un homme à la vie brisée, aban­donné par sa femme et sa fille (...). Il n'avait toujours pas retrouvé sa fille quand j'ai quitté la série, il est donc tout à fait possible de lui donner une suite", conclut Gérard Klein qui espère "avoir contribué à donner une bonne image de cette profession".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU