Gilbert Rozon : "réfute les allégations" d'agression portées à son encontre

Gilbert Rozon : "réfute les allégations" d'agression portées à son encontre
Gilbert Rozon au Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison pour le début des auditions de La France a un incroyable talent, le 8 septembre 2014.

Fabien Gallet

L'ex-juré de La France a un incroyable talent (M6) fait face aux accusations d'agression sexuelle de plusieurs femmes. Pour la première fois, il est personnellement sorti du silence.

Courant octobre 2017, une dizaine de femmes accusaient Gilbert Rozon d'agression sexuelle, forçant ce dernier à quitter ses fonctions de président de la compagnie Juste pour rire. Si depuis le début de cette affaire, le producteur québécois s'est muré dans le silence, s'exprimant seulement par le biais de ses avocats, il a réagit pour la première fois ce mercredi 7 février. Interrogé devant la Cour supérieure dans le cadre d'un litige entre Juste pour Rire et le groupe média Québecor, l'ami de Dave s'est placé en victime. "Il y a des allégations le matin, on est jugé à midi et exécuté en soirée. La présomption d'innocence est partie d'un coup sec", a-t-il regretté face au tribunal, selon Le Journal de Montréal.

Une victime de l'"hystérie médiatique" ?

Plus que de contester les accusations auxquelles il doit faire face, le producteur de 63 ans estime selon Le Journal de Montréal "avoir fait les frais d'une 'espèce de folie, d'hystérie médiatique'". "C'est arrivé dans le cadre du mouvement #MeToo", a-t-il précisé, toujours devant la Cour, avant d'ajouter : "Je les réfute, je vais le contester, mais le temps que ça va prendre..."

Également interrogé à sa sortie du Palais de justice de Montréal par une journaliste de TVA Nouvelles, Gilbert Rozon, "fatigué" par cette affaire, s'est défendu à nouveau. "Je réfute les allégations", a-t-il d'abord lancé avant de conclure : "Je suis désolé si quelqu'un a pu se sentir offensé par un propos déplacé. Je n'ai jamais fait l'amour à quelqu'un, à une personne qui m'a dit non. Jamais."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU