Gina Lollobrigida victime d'agressions sexuelles "assez graves" à ses débuts

Gina Lollobrigida victime d'agressions sexuelles "assez graves" à ses débuts
Gina Lollobrigida lors du Festival de Rome, le 31 octobre 2008.

Marine de Guilhermier

Sex-symbol inoubliable des années 1950 et 1960, Gina Lollobrigida a dévoilé mercredi 8 novembre 2017 à la télévision italienne avoir été violée à deux reprises quand elle était jeune.

Alors qu'on l'interrogeait sur l'affaire Harvey Weinstein, qui a éclaté il y a plus d'un mois maintenant, l'actrice de "Fanfan la Tulipe", désormais âgée de 90 ans, a révélé avoir, elle aussi, été victime de prédateurs sexuels au début de sa carrière. Mais à l'époque, elle n'en avait pas parlé, ce qu'elle regrette aujourd'hui : "Il fallait avoir le courage de dénoncer les faits sur le moment. Mais même moi je n'ai pas eu ce courage. Je me suis tue, je n'ai rien dit."

"Cela reste en toi"

Cependant, Gina Lollobrigida a enfin osé se confier publiquement sur les agressions sexuelles "assez graves" qu'elle a subies il y a des décennies. "La première fois, j'étais innocente, je ne connaissais pas l'amour, je ne connaissais rien. Donc, c'était grave. Et la personne était très connue. J'avais 19 ans, j'allais encore au lycée", a-t-elle assuré, sans ne citer aucun nom. Et de poursuivre : "La seconde fois, il vaut mieux ne pas en parler." La seule chose qu'elle a bien voulu dire est que cette seconde agression s'est déroulée après son mariage en 1949 avec le médecin Milko Skofic.

"Les agressions sexuelles, quand il s'agit de plus, cela reste en toi et cela marque ton caractère. C'est quelque chose que tu ne peux pas retirer de toi. Tes actions sont toujours soumises à ce souvenir terrible", a ensuite conclu la comédienne.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU