Jacques Chirac : sa fille donne des nouvelles rassurantes

Chargement en cours
Jacques Chirac à l'inauguration de la Fondation Jacques Chirac au musée du Quai Branly, le 9 juin 2008.
Jacques Chirac à l'inauguration de la Fondation Jacques Chirac au musée du Quai Branly, le 9 juin 2008.
1/2
© Abaca, Mousse

Hélène Demarly

En Corrèze, Claude Chirac a donné des nouvelles rassurantes de son père. La fille de l'ancien président de la République, qui avait été hospitalisé en septembre, a assuré qu'il allait "plutôt bien".

Samedi 5 novembre, Claude Chirac est venue apporter son soutien à Alain Juppé, en déplacement en Corrèze à l'occasion de la campagne pour les Primaires des Républicains, en vue de la présidentielle de 2017. Interviewée par plusieurs journalistes sur l'état de santé de l'ancien président de la République, elle s'est montrée particulièrement rassurante.

Le 18 septembre, Jacques Chirac avait effectivement dû être rapatrié en urgence du Maroc et hospitalisé à La Pitié-Salpêtrière pour faire soigner une infection pulmonaire. Le 13 octobre, l'ex-chef d'État rentrait enfin chez lui après près d'un mois de convalescence. À ce moment là, un proche du clan Chirac avait confié au Parisien avoir "craint" pour la vie de l'ancien Président, car à son arrivée en France, "il était très affaibli". Toujours selon cette même personne, Jacques Chirac se trouvait alors dans un "état général extrêmement dégradé". Beaucoup amaigri, ne se déplaçant plus "qu'en fauteuil".

Des nouvelles rassurantes

Aujourd'hui, l'ancien chef d'État se porte beaucoup mieux. Toujours en convalescence, il poursuit sa remise sur pied. C'est d'ailleurs sa fille qui le dit : "Il a dû surmonter un moment un peu difficile (...) avec une infection pulmonaire, un peu sévère, mais honnêtement, il est quand même très, très solide parce qu'il va plutôt bien." Ce déplacement d'Alain Juppé en terres corréziennes a aussi été l'occasion pour Claude Chirac d'afficher publiquement son soutien au maire de Bordeaux. En plus de donner des nouvelles de son père, elle en a en effet profité pour faire part de l'"attachement" de son père pour Alain Juppé. "Il a dit combien il était heureux pour Alain Juppé et pour la France. Il suit les choses avec beaucoup de joie et beaucoup d'espoir aussi", a-t-elle ainsi confié.

Juppé a, quant à lui, rappelé ses "relations plus qu'amicales, je dirais quasiment filiales" avec Jacques Chirac, lui affichant clairement son soutien face à l'épreuve traversée. "Je pense bien entendu aujourd'hui à lui qui se débat dans la maladie", a-t-il notamment affirmé. Concernant l'absence de Bernadette Chirac, Claude a simplement expliqué que sa mère souffrait d'une "bronchite"et qu'elle était "juste fatiguée".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU