Jacques Higelin : Arthur H raconte ses derniers moments

Jacques Higelin : Arthur H raconte ses derniers moments
Jacques et Arthur Higelin lors d'une soirée de soutien à Aung San Suu Kyi devant l'Hôtel de ville de Paris, le 6 octobre 2009.

Marine Cournede

Le chanteur Jacques Higelin, décédé le 6 avril 2018, a été enterré jeudi 12 avril au cimetière du Père-Lachaise. Quelques jours après les funérailles, son fils aîné, le musicien Arthur H, s'est confié dans un long post Facebook sur les derniers moments de l'artiste.

C'est avec un message empreint d'émotion et de poésie qu'Arthur H s'est adressé aux fans du chanteur, en relatant les adieux avec son père : "Pas de messe, pas d'église. Pour un être qui a tant chéri la liberté, l'indé­pen­dance et la fantai­sie sans limite, c'eût été un blas­phème !" C'est ainsi que le musicien décrit les obsèques de Jacques Higelin, qu'il appelle affectueusement "grand prince gitan".

Une cérémonie bohème et affranchie de conventions donc, à l'image du chanteur. Pour l'occasion, une foule de fans avait fait le déplacement jusqu'au cimetière du XXe arrondissement, et accompagnée de la famille et des amis du chanteur, avaient rendu hommage à Jacques Higelin pour son dernier voyage. À ce propos, son fils confie : "Il est mort paisiblement. Il a juste fermé les yeux et il est parti, sans souffrance."

"Soyez joyeux quand vous pensez à lui !"

Arthur H a tenu dans son texte à remercier les "magnifiques et innombrables messages", mais également à réconforter les amoureux du chanteur, en dépeignant des funérailles qui célébraient la vie plutôt que de pleurer la mort : "Soyez joyeux quand vous pensez à lui ! On a eu tellement de chance de le croiser. (...)Jacques vit en nous tous maintenant. Son esprit est vivant. Je vous aime." C'est sur ces dernières paroles que le musicien de 52 ans termine son message, comme pour rappeler aux fans du chanteur qu'à travers l'amour et la musique, il n'existe pas d'adieux fatalistes.

 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU