Jamel Debbouze : son interview tendue face à Claire Chazal

Jamel Debbouze : son interview tendue face à Claire Chazal

Jamel Debbouze au 20e Festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez, le 18 janvier 2016.

A lire aussi

Jessica Rat

Invité d'Entrée libre sur France 5, le 18 décembre 2017, l'humoriste n'a pas trop apprécié la tournure de l'entretien mené par la célèbre journaliste.

Jamel Debbouze en a assez d'être réduit à ses origines, et l'a fait savoir à Claire Chazal. Après un portrait concocté par l'émission, où il est déjà présenté comme ce "petit gars de Trappes" qui sert de modèle pour la communauté maghrébine, la journaliste lui demande s'il s'était rendu compte de l'importance de sa voix "notamment au moment d'événements dramatiques, les actes terroristes". Le comique répond alors, grave : "Oui, et ça m'a fait du mal. Parce que, encore, on est obligé de creuser ce sillon. On est encore obligé de dire fort combien on est Français, combien on est né ici, combien on vit les choses exactement de la même manière que n'importe quel Français."

"Ça ne devrait plus être un sujet"

"C'est vrai que, pendant les événements, j'ai été sur-sollicité", avoue en outre Jamel Debbouze, qui répète l'avoir "mal vécu". "C'est schizophrénique d'avoir l'impression d'être étranger dans son propre pays. On a le sentiment qu'on doit en faire deux fois plus, qu'on doit se justifier deux fois plus, que dès lors qu'il y a un mec qui a les cheveux noirs, les yeux noirs, qui vient d'Algérie, de Tunisie ou du Maroc fait quoique ce soit, on doit s'expliquer", explique-t-il.

L'humoriste estime en effet : "On est en 2017, et vu tout ce qu'on a fait, et vu toute notre histoire commune, ça ne devrait plus être un sujet." Et de lancer, avant que Claire Chazal ne présente un extrait de son nouveau spectacle, "Maintenant ou Jamel", pour détendre l'atmosphère : "Vous avez niq** l'ambiance Claire !"

 
21 commentaires - Jamel Debbouze : son interview tendue face à Claire Chazal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]