Jean-Luc Delarue est décédé il y a 5 ans : la guerre à l'héritage continue ?

Jean-Luc Delarue est décédé il y a 5 ans : la guerre à l'héritage continue ?
Jean-Luc Delarue à la conférence de presse de France Televisions à Paris, le 28 août 2008.

Hélène Demarly

Le 23 août 2012, Jean-Luc Delarue décédait d'un cancer de l'estomac et du péritoine. Une disparition qui a entraîné une longue bataille judiciaire entre deux femmes de sa vie.

Si l'animateur était adoré des téléspectateurs, il a aussi fait à plusieurs reprises la Une des journaux pour diverses affaires. Que ce soit pour son comportement agressif lors d'un trajet en avion, sa consommation de cocaïne (pour laquelle il dépensait plusieurs milliers d'euros par mois)... ou ses histoires de coeur, avec Elisabeth Bost puis Inès Sastre et enfin Anissa Khel, qui l'a accompagné jusqu'à son dernier souffle.

Un héritage toujours en jeu ?

Au décès de Jean-Luc Delarue, deux camps se forment : d'un côté, son ex-femme Élisabeth, avec qui il a eu un fils, et de l'autre Anissa Khel, qu'il avait épousée quelques semaines avant sa mort. C'est que, dans son testament, l'animateur livre une grande partie de sa fortune et de ses oeuvres d'art (estimées à 22 millions d'euros) à sa nouvelle femme, laissant le reste à son fils Jean. Or Élisabeth Bost estime que son enfant est "lésé" et réclame une annulation du mariage, arguant que son ex-mari était trop affaibli pour disposer de toutes ses capacités mentales lorsque ces voeux ont été prononcés. Mais la justice déboute sa demande.

S'il est aujourd'hui impossible de savoir si l'affaire a été réglée ou non, Élisabeth Bost a par ailleurs perdu un autre procès en mai dernier. Elle avait en effet tenté d'obtenir l'interdiction de l'autobiographie "Carnets secrets", publiée à titre posthume, et réclamait 180 000 euros de dommages et intérêts.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU