Jean-Marie Bigard dit avoir pardonné à l'assassin de son père

Chargement en cours
Jean-Marie Bigard est interviewé par Brigitte Lahaie dans les studios de RMC à Paris, le 10 décembre 2015.
Jean-Marie Bigard est interviewé par Brigitte Lahaie dans les studios de RMC à Paris, le 10 décembre 2015.
1/2
© Abaca, Domine Jerome

Hélène Garçon

Derrière son humour potache, Jean-Marie Bigard est en réalité un homme doté de beaucoup de sentiments et de sensibilité. Actuellement en tournée pour son nouveau spectacle "Nous les femmes", l'humoriste de 62 ans a fait tomber le masque sur les ondes d'Europe 1 au micro d'Isabelle Morizet, et s'est confié sur les nombreux drames auxquels il a dû faire face dans sa vie.

S'il fait rire la France depuis des années avec ses blagues potaches,Jean-Marie Bigard n'a pas toujours eu le coeur à la fête et a vécu de nombreux épisodes traumatisants dans son passé. Alors qu'il n'était âgé que d'une vingtaine d'années, l'humoriste a perdu en l'espace de trois ans sa mère, emportée par un cancer, puis son père, qui a été assassiné par un bûcheron suite à plusieurs coups de couteau et tirs de carabine dans la nuque. Un événement tragique qui a permis au comique de grandir et d'affronter les épreuves de la vie.

"Le plus simple, c'est de pardonner"

"Ma croyance, comme je suis un croyant invétéré, est que si on me propose un obstacle, c'est que je suis digne de le franchir", explique Jean-Marie Bigard à Isabelle Morizet, laquelle lui demande alors comment il a réussi à trouver la force et le courage de pardonner à l'assassin de son père. Ce à quoi Jean-Marie Bigard a répondu avec émotion et beaucoup de larmes dans la voix. "Le plus simple, c'est de pardonner et le plus dur c'est de conserver de la rancoeur", commence-t-il par expliquer, avant d'exposer le mantra qui l'a aidé à surmonter ces douloureuses épreuves : "J'ai un maître indien que je lis et que je relis et qui dit : 'Ne ramassez pas les cailloux qui vous ont fait trébucher parce que votre sac va devenir trop lourd et vous ne pourrez plus avancer. (...) Laissez-les où ils sont et continuez votre chemin. Et soyez digne de l'événement.'"

Jean-Marie Bigard croit en sa bonne étoile

Sa force, Jean-Marie Bigard la tire de sa foi. Il y a quelques mois, le sexagénaire s'était déjà confié sur sa croyance, après avoir frôlé la mort suite à une septicémie.

"Il y a vingt ans, je suis devenu diabétique. C'était un cadeau du bon Dieu qui me disait : 'Il faut que tu te calmes un peu. Pasd'excès'. Et puis là, c'est le bon Dieu qui m'a téléphoné encore une fois. Il m'a dit : 'Tiens, je vais te rappeler un truc... Maintenant, même la picole, il va falloir monter sur les freins' C'est ce que je fais", a expliqué l'humoriste sur RTL, avant de conclure : "Je suis presque depuis deux mois à la flotte et au citron. J'ai rincé le tonneau si j'ose dire. Et me voilà reparti pour un tour."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
45 commentaires - Jean-Marie Bigard dit avoir pardonné à l'assassin de son père
  • avatar
    pieupieu32 -

    un grande gueule que je déteste , lui le croyant qui va voir le pape avec sarko le portable allumé..des blagues pour beauf de notre cher pays.. pour le pardon il a raison la haine ne sert a rien....avec le temps

  • avatar
    CMonOpinion -

    J'aime ce gars qui a ce quelque chose d'authentique qui manque tellement dans les médias.

  • avatar
    cams -

    bigar est un exemple ! bravo mr !

  • avatar
    Charles48 -

    Il a un côté brut de décoffrage, et un autre plein de sensibilité et de finesse.
    J'apprécie cet artiste sincère.

  • avatar
    JOY1965 -

    C'est vrai qu'il est un lourd souvent,peut être pour masquer une sensibilité.

    avatar
    vitavi -

    Peu lourd.