Jean-Pierre Pernaut et le JT : "On n'est pas facho parce qu'on aime les régions"

Jean-Pierre Pernaut et le JT : "On n'est pas facho parce qu'on aime les régions"
Jean-Pierre Pernaut lors du filage de la pièce "Piège à Matignon" au Théâtre des Variétés à Paris, le 7 mars 2015.

Hélène Demarly

Le présentateur fête le 22 février 2018 ses 30 ans au journal TV de TF1. Des audiences toujours au beau fixe malgré une ligne éditoriale parfois contestée, que défend coûte que coûte Jean-Pierre Pernaut.

Jean-Pierre Pernaut est indéboulonnable. Voilà désormais 30 ans qu'il présente le journal télévisé de 13h de TF1. "Je suis très fier d'être encore là et d'être toujours animé par la passion tous les matins", a affirmé au Figaro le 21 février 2018 celui qui continue d'être suivi chaque midi par 5 à 6 millions de téléspectateurs. Ces audiences ne vacillent pas mais ne l'empêchent pas d'être sous le feu des critiques. Invité le même jour dans l'émission d'Europe 1 Villages Médias, il a d'ailleurs répondu à celles formulées par Laurent Baffie, qui l'avait traité de "réac", de "beauf" et de "facho".

"On n'est pas facho parce qu'on aime les régions"

Le mari de Nathalie Marquay a répliqué : "On n'est pas facho parce qu'on aime les régions. Ce sont des gens qui n'y connaissent rien à l'histoire. D'ailleurs, ils sont tous partis, tant pis pour eux." Concernant ses commentaires lors du JT, dont le dernier où il semblait associer Roms et délinquance avait fait polémique, il répond : "Si ça ne plaît pas à certains bobos, c'est leur problème. Moi, j'essaie de faire de l'infor­ma­tion."

Le journaliste star de TF1 se justifie : "J'essaie de faire mon boulot d'abord. Pour l'instant, mon boulot, c'est dans les jours qui viennent d'essayer de faire un bon jour­nal. J'essaie de me blinder. C'est normal qu'il y ait des critiques. S'il n'y en avait pas, on ferait 100% de parts d'audience, pas 45."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU