Jenifer dément les rumeurs de garde à vue !

Chargement en cours
Jenifer Bartoli à l'avant-première du film "Tous en scène" au Grand Rex à Paris, le 14 janvier 2017.
Jenifer Bartoli à l'avant-première du film "Tous en scène" au Grand Rex à Paris, le 14 janvier 2017.
1/2
© BestImage, Cyril Moreau

Hélène Demarly

Selon les informations de L'Express et de Closer, Jenifer et son compagnon auraient agressés un paparazzi et devraient être prochainement convoqué par le tribunal correctionnel de Paris. Pourtant, la chanteuse a tenu à répondre, non elle n'est "pas en garde à vue".

Les faits se seraient déroulés le 30 janvier dernier dans la capitale. Selon Closer, Jenifer aurait été "auditionnée plusieurs heures par la police suite à la plainte d'un photographe qui aurait été malmené par elle et son compagnon", évoquant une audition "longue de plusieurs heures". Une garde à vue qui se solderait, par "un renvoi au pénal". Une source judiciaire proche de l'enquête a même expliqué à L'Express : "Ils ont reconnu avoir porté tous les deux des coups au photographe. Ils ont exprimé beaucoup de regrets mais ont dit qu'ils n'en pouvaient plus, parce qu'ils étaient harcelés et poursuivis par cet homme depuis six mois" et seraient "poursuivis pour violences volontaires en réunion ayant entraîné une ITT (Interruption totale de travail) de cinq jours".

Pourtant à en croire le compte Instagram de la gagnante de la saison 1 de la Star Academy, il n'en est rien. Elle a en effet posté une photo d'elle tirant la langue avec en légende : "Tout va bien et je ne suis pas en garde à vue ;) !!! Cela va trop loin. C'est épuisant, ces rats, leurs traques et leurs agressions permanentes."

Jenifer, cible permanente des paparazzis

Ce n'est pas la première fois que la chanteuse explique son ras-le-bol face à ces paparazzis. Invitée de l'émission C à Vous, le 26 octobre dernier, elle les surnommait déjà "ces rats". Avant d'ajouter : "Je n'ai pas envie de m'interdire des choses par rapport à tout ça et tenter de ne pas m'énerver, parce qu'on a bien envie de s'énerver." Interviewée par Le Parisien en septembre 2016, elle confiait également : "Les journalistes vont commenter des images et vont romancer bêtement comme un roman photo, en ne se rendant pas compte parfois des conséquences et je subis ça, J'aimerais ne plus en faire partie, de plus je trouve ça terriblement cheap de faire 4 couv' par mois, je n'ai pas envie d'y être (...) C'est pas grave, mais c'est douloureux d'être suivie en permanence. Mais je pense que personne ne peut comprendre ça."

Selon un autre article du Parisien cité par le magazine Closer, l'ex-juré de The Voice aurait été impliquée dans une précédente altercation avec un paparazzi en 2008, devant un restaurant parisien, et placée en courte garde à vue.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
234 commentaires - Jenifer dément les rumeurs de garde à vue !
  • avatar
    lily007 -

    Tout cela, le bébé le ressent....
    Mais rien à foutre!!!!!!!!!

  • avatar
    Talibur -

    Je pense que ces paparazzis Faudrait en "pendre" un ou deux ça les ferait réfléchir sur la vie privée des gens

  • avatar
    mamanpoules -

    preuve que ces journaleux et photographes font courir des rumeurs. ils harcèlent les gens, répandent des mensonges et quand on y touche ils jouent les victimes. un milieu de pourris.

  • avatar
    loveamerique -

    La pauvre Jennifer !! il ne lui reste que les paparazzis car son talent il faut le chercher , son dernier album un bide .
    quelle conne cette fille elle se l'a joue grande star elle est comme pokora deux gros nul !! les paparazzis Jennifer c'est ta seule chance pour être encore un peu reconnu car pour le reste !!!!!!!

    avatar
    phleur -

    alors là tout a fait d'accord !

  • avatar
    JOMOR17 -

    Elle a bien raison ....ils ne méritent rien ces sois disant journalistes!!!