JoeyStarr et Cyril Hanouna : retour sur un clash qui n'en finit pas

JoeyStarr et Cyril Hanouna : retour sur un clash qui n'en finit pas
JoeyStarr au Festival du cinéma américain de Deauville, le 8 septembre 2017.

Anthony Vincent

Dans son autobiographie, JoeyStarr revient sur sa carrière artistique, de NTM au cinéma, en passant par la gifle infligée à Gilles Verdez, chroniqueur de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste.

"Hanouna est un abruti qui se prend pour Dieu le père et se croit intouchable", écrit le rappeur dans son autobiographie "Le Monde de demain", parue le 23 novembre 2017, estimant que l'animateur "a un vieux compte à régler avec les gens deLa Nouvelle Star" depuis qu'il a été évincé de sa présentation. L'intéressé a répondu dans son émission du 28 novembre : "Tu sais maintenant je t'appelle Joey, puisque pour moi il n'y a plus que Joey, tu n'as plus rien d'une star."

Tempête dans un verre d'eau

Pour rappel, Gilles Verdez s'est infiltré déguisé dans la loge du chanteur, alors juré de Nouvelle Star, réclamant un baiser le 19 avril 2016. Face à son insistance, le rappeur l'a giflé. En visionnant la séquence, Cyril Hanouna a exigé en direct que la production du télé-crochet interdise à l'artiste d'apparaître dans l'émission. "Vu les scores, ça ne pourra pas baisser plus bas", a ironisé l'animateur, menaçant d'abord de ne pas rendre l'antenne tant que JoeyStarr ne se serait pas excusé. Celui-ci a au contraire dénoncé des "gestes inappropriés" qui ont ravivé une "blessure à l'épaule" sur Twitter le même soir.

Cyril Hanouna a fini par céder l'antenne à Nouvelle Star, diffusée juste après en direct, qui a même connu une audience plus importante à cause de l'imbroglio, dénoncé jusque dans les hautes sphères de la chaîne. Interrogé par Europe 1 le 20 avril 2016, le directeur des programmes de D8 a "désapprouvé" l'attitude de JoeyStarr : "On ne peut pas accepter qu'une personnalité de l'antenne puisse lever la main sur une autre."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU